Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Un lien avec un personnage déjà actif sur le forum ?
Alors opte pour un personnage prédéfini !



[Voir Liste]

Partagez | 
 

 Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Lun 15 Aoû - 20:03


BLEACH OTHER WORLD
FICHE DE PERSONNAGE


NOM : Chiyo
PRÉNOM : Toboe
SEXE : Masculin
AGE : 142 ans spirituelle
GROUPE : Shinigami
RANG : Nana Ban Tai Fukutaisho


DESCRIPTION PHYSIQUE

Ah la bonne blague, vous croyez que Toboe était un beau gosse, avec un costard trois pièces et tout le tralala et ding ding dong. Bah vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu'au coude. Il est pas vraiment soigneux de son look. Si on commence par la tête, ce qui est déjà le plus gros du travail, on peut déjà avoir honte de lui. Entre cette coupe de cheveux totalement fait à l'arrache, avec des épis de chaque coté, et beaucoup plus proche d'une coupe afro, que d'un truc super soigné qui mérite des heures de coiffage, on a déjà un petit aperçu de la personne. Quelle idée de mettre trois plombes à se coiffer le matin aussi. Tien y'a aussi ses deux boucles d'oreilles qui sont la, il les a toujours eu, si bien qu'il ne sait même pas qui lui à donné à l'origine, mais bon toutes façons va pas changer grand chose à Toboe, parce que vu sa tête, on le prendra difficilement pour une femme. Tien en parlant de celle ci, on peut y voir une barbe plus que mal rasée, et bien toujours pas entretenue, parce que sinon ça ne serait vraiment pas drôle.

Quand au reste de son visage, bah il est classique, avec deux yeux, un nez, des oreilles, une bouche et un menton, rien de bien spécial. Ses iris sont de couleurs marrons, et ne changent pas de couleur comme d'autre avec leurs zanpakuto et tout le tintouin, non lui quand il s'énerve bah ses yeux ils restent marron et puis basta. Ce qu'on peut dire c'est que ce faciès fait un ensemble avec son corps, tout va bien, pas de trucs qui font bizarre ensemble. Cheveux mal coiffés, barbe mal rasée et tenue négligée, non vraiment Toboe est pas vraiment un beau gosse de première catégorie. Bah tiens on peut parler de sa bouche en fait, non pas qu'il possède de belles dents, mais il à tout le temps un truc genre brin d'herbe dans sa bouche, ce qui renforce un peu son coté désinvolte et je m'en foutiste. Quelque fois, ça peut être remplacée par une clope, mais c'est pas vraiment facile à trouver dans le Seireitei.

Le reste du corps est comment dire ... classique. Comme pour le reste, sa musculature n'est pas vraiment développée, malgré le fait que l'Hakuda soit un de ses points forts. Non il a plutôt privilégié de laisser pousser des poils virils sur son torse, et souvent les laisser apparaitre du haut de son Shiakusho, plutôt que d'avoir des muscles énormes avec une peau de bébé tout juste talcée. On est un homme ou on ne l'est pas aprés tout, si il y'en a qui préfère avoir une peau lisse aux fesses, c'est vraiment leurs problèmes, mais pas celui du Fukutaisho de la septième division. Bah oui aussi, il porte la tenue officielle des shinigmai, bien qu'il ne l'aime pas trop, il s'arrange pour être plus à l'aise avec. Genre en ouvrant un peu plus le haut, raccourcir un peu le hakama, ne pas mettre de chaussettes, et bien sur porter ses geta dont il ne se passerait jamais, c'est un peu sa marque de fabrication après tout.

Pareil pour son zanpakuto, alors que beaucoup le porte à la ceinture, Toboe a fabriqué une bandoulière pour qu'il puisse le porter dans le dos. Faut comprendre aussi qu'habituellement il se bat plutôt avec ses pieds, un peu comme un mec qui fait de la capoeira, donc avoirs un katana sur le coté est vraiment emmerdant, et entrave beaucoup de gestes, en plus du risque de se blesser. Son trancheur à une garde bien particulière, car elle ressemble un peu à un Saï, en gros, ce qui lui permet des fois de pouvoir désarmer son adversaire par une ruse, qu'il ne saurât même pas d’où elle est venue. Si jamais vous le croisez dans le Rukongai, sachez qu'il sera souvent avec une veste rouge un peu trop grande pour lui, un truc blanc cassé en dessous, avec bon nombre de poils qui dépassent du torse, le tout avec un genre de pantacourt marron cousu de fil rouge, bien large lui aussi, a quoi il ne manquerai plus que de rajouter un Ghetto Blaster sur les épaules, et vous pourriez prendre Toboe pour un gangsta des bas fonds. Sur ses chevilles se trouve des tatouages qui en font le tour. Deux anneaux de chaque cotés, ou est représenté des genres d'arabesques d'on ne sait quelle origine, mais qui donne un joli petit effet au dessus de ses geta.

Mains dans les poches, regard perdu dans le vide, brin d'herbe à la bouche, c'est ainsi qu'on pourra le mieux résumer ce shinigami de la septième division, qui serait plus proche d'une âme errante du Rukongai, que de la prestance d'un dieu de la mort, mais bon après tout faut de tout pour faire un monde ...



DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE

'Tranquillement mais surement' C'est ainsi qu'on pourrait le mieux décrire moralement ce cher Toboe. C'est un profiteur de la vie, qui ne se prend pas la tête, et qui préfère largement passé un après midi à glander allongé sur l'herbe, plutôt que de s'entrainer avec les autres clampins de sa division. Puis franchement, c'est quoi l'intérêt de s'entrainer, puisque de toutes façons, il était trop peu gradé pour lui confier des missions de hautes importances, qui pourrait mettre sa vie en danger. Non il est bien la avec son petit poste de vice-capitaine de la septième division, tranquillou pépère le chien. Bah c'est pas non plus la grosse larve qui se prélasse, ça lui arrive d'avoir des coups de speed quand il faut, enfin surtout quand un crétin vient piquer une place devant lui, ou bien lui choppe son saké quand il est prêt à boire. Car la lui, il pète un câble, et lui balance un flot d'injures qui ferait pâlir un vogon déclamant une poésie. En gros notre Toboe, est quelqu'un d'absolument calme, du moment qu'on ne lui monte pas trop sur les pattes. Il gardera son calme la plupart du temps, et cela se ressentira dans sa voix, mais si vous êtes un poil trop ambitieux ou prétentieux, il sera vous le faire rappeler avec un bon coup de geta dans le bide.

Bon si on passe à ses différentes aspirations, mais on peut s'apercevoir que c'est ... vide. Toboe n'a presque aucunes ambitions à long terme. Il vit au jour le jour, sans se préoccuper de ce qu'on pourrait lui dire, ce qui lui à déjà valu de nombreux mécontentements parmi ses collègues shinigami. C'est bien pour cela qu'il à été sélectionné pour venir dans la septième division, son sens de la vie et son attitude qui fait penser qu'il ne se prend pas la tête, fait de lui un des dieux de la mort les plus proches des valeurs de la septième division. Qui sont, pour le rappeler, le courage, la sincérité et prendre la vie du bon coté. Bon bien sur, pour lui sa division est importante, tout autant que le fait de faire passer son dévouement envers la vie, plutôt que de détruire un ennemi coute que coute. Cela n'empêche pas que Toboe diffère de certains de ses compères, sur le fait qu'il ne montre que rarement son envie de protéger les gens, tel un chevalier errant qui sauve la veuve et l'orphelin. En même temps, il est rarement sorti de sa division pour le montrer aussi, et c'est pas les rixes de taverne dans le Rukongai qui sont le meilleur exemple.

Tien en parlant de cela, le Fukutaisho n'est jamais contre un petit verre de saké dans une gargote plus ou moins mal famée. On peut faire de nombreuses rencontres plus ou moins sympa dans ces endroits. Même si le plus souvent, la plupart des gens deviennent pénibles, commence à emmerder Toboe, qui envoie un coup de tatane dans le bide, ce qui fait dégénérer un joli après midi ensoleillé, en immense baston de taverne, ou on se bat à coup de tabourets. Revenir totalement bourré dans sa division ? Oui cela lui arrive encore, si il n'a rien à faire, mais bon en même temps, cela n'a jamais tué un homme, enfin un shinigami. Par contre, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'aime pas trop les jeux d'argents, qui bien souvent lui prennent bien trop la tête. Bah oui ce cher Toboe n'est pas vraiment un stratège, mais agit plutôt de façon impulsive, sans trop vraiment réfléchir, un peu comme un de ces tarés de la onzième, sauf que lui connait ses limites, et qu'il ne cherche pas la baston à tout prix.

Par contre ce n'est clairement pas un génie, il n'aurait absolument pas sa place dans la cinquième division. On peut pas dire qu'il respire l'intelligence quand on le voit, la barbe et les cheveux en bataille n'aident pas vraiment non plus. Comme dit précédemment, sa logique est plus souvent remplacée par ses passions, impulsions, et autre joyeusetés de ce genre, sans tombé chez le psychopathe non plus. En gros il va se laisser guider par la première idée qui lui vient par la tête, sans trop vraiment réfléchir aux différentes possibilités que cela lui causera. Il prend cela comme ça vient, point barre. C'est pas le genre de mec qui se pose plein de questions dans sa tête. Il va exécuter ce qu'on lui dit de faire, réfléchir un minimum, faire le bouzin, et si y'a vraiment un gros souci pendant la mission, bah il laissera son instinct lui dire ce qu'il faut faire.

Dernier défaut, il va tout le temps être entrain de mâchouiller un brin d'herbe, un genre de tic qu'il n'a jamais réussi à décrocher, et qui à tendance à énerver les gens en face de lui, qui croient qu'il se fout d'eux. Ce qui n'est pas totalement faux. Si il vous renvoie chier, c'est pas pour rien, c'est que vous le saoulez, il ne prend jamais trop de gant quand il parle, même devant son Taisho, autant que ce soit direct au possible. Démarche lente, bras ballant, ou bien couché sous un arbre à l'ombre entrain de pioncer, vous êtes quasiment sur que vous venez de tomber sur Toboe, et mieux vaut pour vous de ne pas le réveiller sans raisons, a moins d'être maso.


HISTOIRE

Naitre parmi les habitants du Rukongai n'est pas vraiment ce qui peut se faire de mieux, comparé à d'autres qui sont nés au sein de la Noblesse du Seireitei. Mais cela vous apprend au moins la réelle valeur des choses, et bien sur le respect des gens, car eux comme vous sont dans la même panade de vivre de galère et de petits boulots. Toboe est né au beau milieu du district 42 du Rukongai, non pas que le quartier soit mal famé, mais c'est plutôt un quartier de prolétariat, ou les gens font ce qu'ils peuvent pour vivre avec leurs moyens, en grappillant des sous à droite et à gauche pour subvenir à leurs besoins. Toute sa jeunesse à été bercé par une philosophie de respect des gens, et d'apprendre que chaque chose est unique et qu'il ne faut pas la gaspiller. C'est ainsi qu'il se forgeat une opinion vrai par rapport à ses relations au monde extérieur. Non pas qu'il allait donner la leçon aux gens, mais plutôt qu'il allait prendre la vie comme elle vient, ne pas chercher à tout le temps gagner plus et vivre heureux ainsi. Toboe n'a pas connu d'autres choses que les quartiers adjacents aux siens, du simple fait que du à son jeune âge, il ne pouvait aller bien loin, mais celui lui suffisait amplement. Il y avait un petit espace verts, avec quelques arbres et un plan d'eau ou il aimait bien jouer, et aussi pêcher. Bien sur il allait à l'école, car ses parents faisaient ce qu'ils pouvaient pour lui payer la meilleure éducation possible, et il leur en était bien reconnaissant, sans toutefois vraiment le montrer.

Même depuis sa naissance, Toboe n'eut aucune prédisposition particulière, que ce soit manuel ou intellectuel, le seul truc qu'il aimait bien, c'était de flâner dans l'espace vert, en faisant une petite sieste sous un des arbres, tout simplement. Rien n'a vraiment marqué sa jeunesse, pas de crimes ou de choses de ce genre, non vraiment rien de particulier, comme si la vie dans le district 42 était un éternel recommencement. Bien sur il entendit parler de ces êtres qui étaient la pour les protéger, mais il ne les voyait que rarement, et savait seulement qu'ils étaient habillés de noir, et possédait un sabre, rien de plus. Peut être qu'un jour il ira dans cette école ou l'on peut apprendre à se battre et protéger les gens, mais pour l'instant il était un peu trop jeune, et ne se souciait que peu de son avenir, comme si pour lui vivre de repos, de pêche et de ballade était suffisant pour bien vivre. Bien que de temps en temps, il arrivait à Toboe de voir des enfants de la noblesse, qui chantaient des louanges de ce que leurs familles pouvaient leurs offrir, il n'était pas du tout envieux de ce qu'ils avaient. Il les regardait presque avec dédain sans pour autant les hair, et s'en retournait souvent rêvasser contre un tronc d'arbre.

Ce qui devait arriver, arriva. Toboe finit par grandir et ses parents ne purent subvenir à ses besoins, ce qui était parfaitement compréhensible, après tout eux aussi méritait du bon temps, et vivre pour eux. Non, il n'avait pas été un enfant gâté, tout ce qu'il eut, il l'a gagné avec des menus travaux et autres tâches qu'il faisait en retour. Mais la, il était temps pour l'enfant du district 42 de choisir ce qu'il allait faire. Soit vivre de petits boulots et de magouilles, soit intégrer cette école de shinigami, qui lui permetterai sans doute, qu'en plus de faire plaisir à sa famille, de connaitre un peu mieux le monde qui l'entourait. La décision était prise, il faut que Toboe rejoigne cette académie, même si cela signifiait que pendant un bon bout de temps, c'était fini pour les séances glandage et pêche. Prenant son courage à deux mains, et surtout traversant le Rukongai en ne regardant pas derrière lui, c'est ainsi que Toboe se dirigea vers son avenir. Bien sur il avait les mains dans les poches et un brin d'herbe dans la bouche, une fois n'est pas coutume.

----

Le passage à l'académie Shinigami n'eut rien de vraiment extraordinaire, l'examen d'entrée lui ayant accordé puisqu'il possédait une énergie spirituelle résidente, il ne restait plus qu'a Toboe qu'a suivre six longues années de cours, d'entrainements, et encore de cours plus rébarbatifs les uns que les autres. Rien que la, son coté quelque peu glandeur pris le dessus, il allait en cours sans trop vraiment écouter ce qui se disait, prenant parfois des notes, si cela le tentait. C'est sans doute plus par chance que par talent, qu'il réussi à passer les épreuves d'admission de chaque année. Les seuls points ou Toboe se démarquait était le Hakuda et le Zanjutsu, mais son coté impulsif et entrainé par son instinct lui valut souvent des remontrances de ses professeurs, qui lui disait qu'il fallait réfléchir avant d'agir. Ce qui le fit réagir, ça doit être quand on lui a dit que si il continuait comme cela, il finirait par rejoindre la onzième division. Et d'après ce qu'il avait entendu dire, cela ne le tentait absolument pas, être entouré de tarés sanguinaires n'est pas vraiment sa vision des choses, mais agir de soi même, avec un peu plus de convictions lui convenait mieux. Il réfléchit un peu à cela mais sans plus, se disant qu'avec un peu de chance il arriverai bien à ses fins. Opportunisme quand tu nous tient.

Il finit donc ses années d'entrainements tant bien que mal, avec sa chance habituelle qui lui permit de sortir quand même dans le haut de classement de sa promotion, non pas qu'il avait des aptitudes extraordinaires, mais son dévouement quelque peu bien caché, et son calme apparent lui permirent de distinguer des autres. Lors de sa sortie, le capitaine le sélectionna pour qu'il intègre sa division, car selon ses critères, Toboe possédait tout ce qu'il fallait pour rejoindre sa division, et lui permettra ainsi d'en apprendre plus sur le sens de l'honneur. C'est en cachant bien sa joie intérieur, et d'une voix neutre que le nouveau shinigami passa à une nouvelle étape de sa vie, puisque c'est vraiment cette division du Seireitei qui lui plaisait le plus.

----

L'intégration au sein de la septième division fut vraiment plaisante, Toboe redoutait plus que cela les différentes étapes de bizutages qui auraient pu avoir lieu, mais en fait il n'y eut rien de cela, comme si l'ambiance bon enfant avais pris le dessus des risques de jalousie de ses collègues. Même en restant aussi presque antipathique, le jeune shinigami réussit quand même à bien s'intégrer, même si certaines personnes avait du mal avec sa nonchalance apparente, ou bien même sa flegme journalière, qui le poussait à prendre de nombreuses et récursives pauses au lieu de s'entrainer. C'est non sans mal que le jeune homme venu tout droit du Rukongai réussi à communiquer avec l'esprit de son zanpakuto. Celui était d'ailleurs quelque peu étrange et planant. La fumée qui s'échappait du masque posé sur son visage avait d'étrange vertu apaisante, comme s'il le bourrait d'opium afin de planer tout le temps. Voilà donc, son zanpakuto était un drogué de première catégorie, qui au contraire de ce sa fumée procurait, était complètement hystérique, et n'hésitait à provoquer le jeune Toboe en duel plusieurs fois. Ceci s'est souvent fini par la défaite du shinigami d'ailleurs, qui avait du mal avec le tempérament de l'esprit survolté. Il lui fallut quelques années pour arriver à faire un truc en concordance avec lui, afin de lui faire plaisir, mais bon tout pendant qu'il peut éviter de l'invoquer, cela sera mieux.

Les années passèrent et se ressemblèrent. Toute la Soul Society semblait être prise dans un genre de boucle temporelle qui faisait que tous les jours étaient semblables aux autres. Seul deux ou trois éléments venaient quelques fois changer cette routine ennuyante, mais pas assez pour passionner Toboe qui préfère garder son avis, loin des problèmes, c'est-à-dire sous un arbre à l'ombre, avec une bouteille de sake. Le Taisho de la Septième division croyait en lui, et l'avait déjà promu Go Seki de la division, suite à quelques missions ou son dévouement et son altruisme furent mise à rude épreuve. Il accepta sans rien dire, car quand même au fond de lui, il avait apprécié qu'on le juge à sa juste valeur, mais ce n'est pas ses fait d'armes qui sont le plus exceptionnelles. En tout et pour tout, il avait du occire que 5 hollows, le reste se résumait à quelques protection de civiles, ou des trucs comme cela sans trop vraiment d'actions.

Ce n'est que quand il atteint les 123 années d’existence spirituelle, que Toboe atteint le rang de Nana Ban Taï Fukutaisho, et pour une fois ce n'est pas sa chance habituelle qui lui permirent d'atteindre ce rang. Pour tout vous expliquer en fait, il faisait partie d'une expédition dans le monde réelle, qui devait se charger de purifier un bon nombres d'âmes. Le problèmes c'est que tout cet attroupement avait attiré de nombreux hollows prêt à tout pour se remplir la panse. Quand on lui indiqua la mission, Toboe se demanda ce qu'il avait fait pour mériter cela, comment pouvait on remplacer une journée de glandage, pour un truc dans un monde inconnu, à faire des choses lassantes. Mais bon, c'était un ordre et il fallait le suivre. Bizarrement ce jour la, son zan" était véritablement excité, comme s'il avait entendu qu'un nombre important d'hollows allaient devoir être détruit.

Une fois rendu dans le monde réel, Toboe ne vit pas grand-chose d’intéressant en fait, comme s'il était blasé de voir un truc qui ne le choquait, ni même ne l'intriguait. C'est presque avec recul qu'il suivit le groupe, plus pas force que par obligations. Pourtant au fond de lui, une petite voix le poussait à venir aider ses âmes sans rien dire, comme si c'était sa mission première, et que refuser ceci était comme une hérésie qui aurait pu le bannir de chez les shinigami. Arrivé sur les lieux de la mission, l'ensemble du groupe fut ébahi de voir que presque aucune âmes étaient présente. Les hollows avaient presque tout dévoré, seul quelques une se cachaient pour éviter de se faire manger.

Une partie des shinigami retournèrent à la Soul Society pour demander des renforts, alors que les autres dont Toboe durent venir purifier les âmes restantes. Quand il posa le pied au sol, il se dirigea vers la première âme qu'il sentait, à savoir celle d'une petite fille de huit ans, qui semblait horrifié par la situation, et cela pouvait se comprendre. Quelque chose changea en lui à ce moment la, comme s'il venait de comprendre réellement le sens du devoir d'un shinigami. Le temps qu'il réalise ceci, des hollows chargèrent vers sa position pour attaquer la fillette. Instinctivement, il donna un coup de geta dans le visage du premier, en effectuant un espèce de retourné acrobatique, et qu'il dégaina Sora no Todoroki pour pourfendre le deuxième. La situation n'était pas à l'avantage du shinigami qui était acculé dans un coin, avec l’âme errante derrière lui. Se défendant comme il pouvait contre les deux autres monstres, il pouvait très bien entendre les cris d'extase de son zanpakuto qui ne demandait qu'a être libéré.

Une sensation de plaisir naquit en lui, comme si le fait combattre ses hollows en état d'infériorité lui donnait encore plus d'énergie, pas comme un sanguinaire qui aime voir le sang couler, mais plutôt comme quelqu'un qui se devait de défendre une cause perdue au prix même de sa vie. Toboe lutta pour ne pas libérer son zanpakuto, si la fillette voyait ceci, elle serait encore plus horrifiée. Arrivant à détruire un deuxième hollow d'un revers de lame, le dernier et plus puissant lui fonçât dessus et le plaqua au sol. Ce qu'il n'avait sans doute pas prévu c'est que le shinigami était prêt à sacrifier un de ses membres pour pouvoir le détruire. La monstruosité transperçât le ventre de Toboe avec un de ses tentacules, alors que lui même avait enfoncé sa lame dans son crâne, le libérant ainsi de ce monde. Le sang coulait de la blessure ouverte, et c'est non sans mal, que le dieu de la mort se retournât et apposa le pommeau de son trancheur d'âme pour purifier l'âme de la fillette. Le simple sourire qu'elle fit, suivi de ce 'Merci', suffit à Toboe pour dire qu'il avait accompli sa mission.

De retour dans le Seireitei, le shinigami du Rukongai se retrouvât dans un lit de la quatrième division, qui avait soigné sa blessure au ventre. C'est le capitaine qui vint le voir, et lui dire que même s'il n'avait sauvé qu'une seule âme, son dévouement, sa résistance à l'appel au massacre et sa pureté d'âme, lui permirent de glaner le rang de Lieutenant Toboe eut un petit sourire et ne sut que dire en réponse à cela, sans doute trop fatigué, il ne réalisait pas ce qui lui était arrivé. Toujours est il que désormais, même s'il a repris ses habitudes de glandeur et de flemmard, il savait que sa vrai mission était de protéger coute que coute les causes perdues ...


IRL & LECTURE DU RÈGLEMENT
Vérification de la lecture du règlement : Bois moi tout cru !
Age : .23 Ans
Comment as-tu connu ce forum ? : par la fondatrice.
Des choses à dire au staff ? : Du tout



Dernière édition par Chiyo Toboe le Mer 17 Aoû - 18:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Lun 15 Aoû - 20:16

Terminé ~
Revenir en haut Aller en bas
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mar 16 Aoû - 17:14

FICHE A REVOIR

Citation :
Ça faisait maintenant un bon bout de temps qu'il n'avait pas revu Hayao, enfin pas depuis que celui ci était devenu Fukutaisho de la seconde division.
Je ne pense pas que ce Hayao existe ici encore moins en tant que Fukutaisho de la Seconde Division donc fiche à mettre à jour ^^ Tu pourrais aussi faire dépasser la centaine l'âge de ton personnage, ça serait plus logique pour un Fukutaisho.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mer 17 Aoû - 9:12

C'est modifié o/
Revenir en haut Aller en bas
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mer 17 Aoû - 9:58

Hormis quelques fautes d'orthographes, tout semble en ordre désormais ^^. Je te laisse le soin de les corriger ( principalement quelques verbes à accorder ), suite à quoi je pense que ce sera bon ^^.

_________________
Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mer 17 Aoû - 10:24

Voila corrigé au maximum ~
Revenir en haut Aller en bas
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mer 17 Aoû - 18:19

Citation :
Ce n'est que quand il atteint les 72 années d’existence spirituelle, que Toboe atteint le rang de Nana Ban Taï Fukutaisho ...
L'âge est à modifié ici aussi même si tu peux enlever quelques années par rapport à ton âge actuel mais celui-ci doit dépasser la centaine tout de même.

Citation :
Il aurait tout fait pour effectuer cette mission avec son pote Hayao ...
On dirait que "Hayao" ne veut pas partir Xd

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mer 17 Aoû - 18:59

Voila j'ai enlevé les dernières coquilles qui devait rester =)
Revenir en haut Aller en bas
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   Mer 17 Aoû - 19:27

FICHE VALIDÉE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chiyo Toboe | Nana Ban Tai Fukutaisho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH OTHER WORLD :: B.O.W. ACCUEIL  :: Cimetière des personnages-
Bleach © Tite Kubo - Bleach Other World © Gentoku Yamiko
Toute reproduction même partielle est interdite !
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit