Kazuho Akemi [[terminé]]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Un lien avec un personnage déjà actif sur le forum ?
Alors opte pour un personnage prédéfini !



[Voir Liste]

Partagez | 
 

 Kazuho Akemi [[terminé]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Kazuho Akemi [[terminé]]   Dim 18 Sep - 12:03


BLEACH OTHER WORLD
FICHE DE PERSONNAGE


NOM : Kazuho
PRÉNOM : Akemi
SEXE : Femme
AGE : 18-19ans
GROUPE : Humain
RANG : Étudiante en Biologie


DESCRIPTION PHYSIQUE
Bon ... Comment décrire cette jeune femme en lui rendant correctement hommage. C'est assez complexe, mais nous devrions y parvenir en choisissant les mots justes. Oui, c'est un peu présomptueux de notre part que de sous-entendre que Akemi est une véritable beauté de la nature, mais nous n'avons jamais dit qu'elle était modeste, d'autant que de notre point de vue, elle est superbe ! Bref, stoppons cette discussion inutile pour se concentrer plutôt sur le physique de rêve de cette pétillante jeune fille. Akémi n'est pas très grande, bien qu'elle reste dans la moyenne des japonaises, soit environ 1m60 (et demi !) et nous ne parlerons pas de son poids pour éviter de se faire broyer menu les parties intimes ( elle fait 49 kilos **sbaff** Aïe...)
Bon pour éviter des sujets qui fâchent nous allons tout de suite passer au reste de sa personne. Dans le but de simplifier les choses, nous allons décrire en partant du haut de la pointe de ses cheveux jusqu'au bout des ongles de ses orteils ! Halala, parlons-en donc de cette toison brune. Coupés assez court pour faire une jolie coupe au carré avec une frange tomba juste au niveau des sourcils, le dit-carré est plongeant vers l'avant. Ses cheveux sont fins et l'embêtent bien trop souvent en formant des noeuds dès que le vent se lève un peu. Complètement lisses, vous n'y verrez jamais une minuscule bouclette, Akemi trouvant ça trop long de faire autre chose qu'un coup de peigne le matin.

En dessous, vous trouverez un joli minois, fin et agréable à l'oeil. Sa peau est claire, sans être blanche pour autant. Elle a de beaux yeux joyeux dans lesquels la malice, la joie de vivre et l'espièglerie enfantine se font un malin plaisir de ne pas se dissimuler. D'un vert profond, légèrement parsemés de paillettes d'or, ses yeux sont particulièrement expressif, montrant surtout de la gaieté, un énorme soupçon de curiosité et une toute petite lichette de sadisme, mais cette dernière partie ne se montre pas souvent. Ses fins sourcils sont de la même couleur que ses cheveux et ses cils sont légèrement recourbés, ne portant jamais la moindre trace de maquillage. Ces jolies mirettes que nous avons là encadrent un petit nez très bien dessiné, juste assez grand pour lui permettre de poser ses lunettes dessus lorsqu'elles bossent trop longtemps. Puisque nous descendons le long de son corps, il est normal de passer par ses lèvres quand nous sommes au niveau du visage. Douces, fines et rosées, ce sont de vrais petites merveilles qui s'agitent sans arrêt pour débiter un flot d'informations incroyable en très peu de temps.... Les discussions se font souvent en sens unique avec elle, autant vous prévenir tout de suite.

Bien, je crois que nous en avons assez dit pour le visage, passons donc au reste du corps. Et comme nous sommes très logiques, nous parlerons d'abord de son corps avant de parler de ses vêtements. Oui je suppose que tous les pervers du staff vont être super content, nous resterons donc sobre sans entrer dans trop de détails. Tout d'abord .... Ses bras ! Musclés tout en restant fins, dans la mesure du possible, ils expriment parfaitement l'exemple même de la gymnaste appliquée. Ses mains, petites et fines, montrer les signes habituelles de la manipulation des barres parallèles et autres instruments de torture de ce genre d'activités. On peut voir de manière assez évidente qu'elle a un goût prononcé pour les débardeurs à bretelles assez fines grâce aux marques de bronzage

Ses bras sont bien évidemment rattachés aux épaules, elles-même rattachées au torse. Le torse comprenant les épaules, la poitrine et le ventre .... je vous laisse deviner quelle est la prochaine partie anatomique que nous allons décrire.... Hé oui, comme toutes les filles, Akemi a des seins ! Non pas des "grosses doudounes" à la Orihime, désolé pour les fétichistes, mais des seins parfaitement dessinés, bien galbé.... Pour aider à visualiser disons que c'est à peu près du 95B, peut-être un peu plus. Mais bref passons puisqu'il y a encore un petit quelque chose qui reste à décrire au niveau du torse, vous aurez bien compris qu'il s'agit du ventre ! Pas totalement plat, on y distingue une légèrement courbure agréable à l'oeil, montrant la présence d'abdominaux durement travaillé dans des exercices gymnastiques sans pour autant avoir des "tablettes de chocolat".

Je ne ferais pas le plaisir aux pervers de décrire la partie intime de notre cher jeune fille, sachez juste qu'elle a "déjà servi"... Nous passons donc tout de suite aux jambes, musclées également, la gym ça fait tout travailler, ce qui lui confère un postérieur bien aguicheur faisant tourner les têtes des mecs, elle le sait et elle en profite ! Non n'allez pas croire qu'elle couche avec tout le monde, elle ne se sert de ses atouts que pour obtenir des faveurs et pas tout le temps.
Bref, ayant terminé avec son corps si parfait, nous pouvons décrire rapidement les vêtements qu'elles portent le plus souvent. Des sous-vêtements simples et assortis, surmonté d'une jupe ou d'une robe, le tout agrémenté d'un débardeur ou d'un t-shirt manche longue lorsqu'il fait froid. En général, la robe et les collants sont dans les tons rouges, les débardeurs blancs et les chaussures ( de villes ) marrons. Lorsqu'elle travaille trop, Akemi porte de fines lunettes à monture supérieure rouge. À son bras gauche, ou plutôt au poignet, elle porte une montre-bracelet en argent à l'origine de son pouvoir.


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
Hummm, s'il était facile de décrire la beauté stupéfiante de Akemi, sa façon de pensées, sa manière de voir les choses et d'appréhender la vie sont des choses beaucoup plus difficile à expliquer. C'est comme avoir une discussion philosophique avec Bouddha, ça peut paraître sympa au début, mais au final vous vous demandez pourquoi est-ce que vous avez eu cette idée stupide. Bref passons. Nous allons tenter de comprendre ensemble la psyché de Kazuho Akemi dans sa globalité, si ce n'est dans sa complexité. Il est ardu de décrire tous les coins et recoins de la personnalité de quelqu'un tant le cerveau est une chose alambiquée et l'esprit, totalement abscons. Le plus simple pour vous faire comprendre est de catégorisé les différentes parties de la conscience et de l'inconscient de Akemi.

  • Quoi qu'elle aime ?

    Faire la fête, jouer, plaisanter et déconner. Courir dans tous les sens, s'amuser, faire du sport et des activités. La gymnastique, le Kendo et l'Escrima. Les sciences, la biologie, les animaux et la nature en général. La complexité des choses, l'inconnu et réfléchir. Les casses-têtes, les jeux de réflexions, les défis ! Le sucré comme le salé, manger et dormir ( oui, ce dernier point est contradictoire avec le fait de s'éclater mais bon ....). Les mecs, mais SURTOUT les filles (oui elle est bi avec tendance très lesbienne) et le sexe (pas de honte à avoir en disant ça, sans être nymphomane, Akemi aime beaucoup ça quand même). Les vêtements un peu large, mais pas trop, ce qu'il faut c'est qu'elle soit à l'aise pour bouger. La pluie, la neige et le délicat parfum des roses et des orchidées. La musique rock, les trucs qui bougent, mais pas forcément à la mode (genre truc vieux, mais culte) et combattre avec son mp3 vissé dans les oreilles pour être dans la mesure.

  • Quoi qu'elle aime pas ?

    Les gens bruyants, l'alcool, la cigarette et la drogue. Les personnes ennuyeuses et celles qui se la pètent un peu trop. Les aliments amers ou acides et les vêtements trop serrés. Le vent et le soleil en été, la chaleur trop importante, les machos, les "p'tites princesses à leur maman". L'histoire-géo et les maths, les insectes rampants et les araignées. Le football et les pom-pom girl. La musique classique, le rap et le hip-hop, les "kikoolol", la religion, les Hollow (bien qu'elle connaisse leur nom, elle préfère les appeler tout simplement "monstre")

  • Et le reste ?

    Pour ce qui est du reste, cela va vous surprendre grandement, alors tenez vous bien sur vos gardes. Akemi voit le monde entier comme un immense terrain de jeux et s'amuse à temps plein lorsqu'elle ne travaille pas. Cependant, cela peut être poussé à l'extrême avec elle. Adorant les arts martiaux, elle aime aussi se battre, ce qui est plutôt étrange pour une jeune femme qui peut paraître frêle. Ce n'est pas non plus une "Zaraki" au féminin puisqu'elle ne cherche pas constamment à combattre, mais lorsque l'occasion se présente, elle ne dit pas non. Dans ce genre de cas, une sorte de sadisme prononcé prend parfois le dessus, elle considère alors le combat comme un jeu et l'adversaire comme un jouet.... et évidemment, ce jeu n'est pas des plus morale et peut se révéler particulièrement obscène, voire pervers (dans le sens non-sexuel du terme).



HISTOIRE
Vous devez tous connaître des histoires abracadabrantes sur des personnes tout à fait normal qui se serait subitement découvert d'immenses pouvoirs, avec la faculté de voir les esprits, d'invoquer des armes puissantes pour combattre d'horribles créatures. Ça, on en voit souvent. Mais l'histoire que je vais vous raconter est beaucoup plus banale que cela, tout du moins au début .... Il s'agit juste là les courtes chroniques de Kazuho Akemi, 18ans, étudiante en science à Karakura-sur-mer. Nous sommes en l'an 2011, donc elle est née durant l'année 1993, alors.... Commençons l'histoire par là, qu'en pensez-vous ? Alors allons y !

.oO Chapitre 1 : Naissance et petite enfance Oo.

Donc.... Mars 1993, alors qu'ils étaient en voyage à Paris, la famille Kazuho, petit ménage composé d'un simple couple de japonais, Akio et Sakura, eurent la chance de voir leur enfant naître dans la capitale française. Petite prématurée, mais suffisamment développée, Akemi fut appelée ainsi pour la beauté et la joie que l'on ressent lors de la naissance du premier enfant. Son père et sa mère étant des chercheurs, chacun dans un domaine spécifique, il ne leur faisait aucun doute pour eux, que l'intelligence de leur fille serait équivalente à la leur. Petite brune aux yeux verts étrangement pailletés d'or, pas de rides comme pour certains bébés, c'était vraiment une très jolie très jeune fille, mais tous les bébés ne le sont-ils pas, au début tout du moins ? Si, sûrement, enfin bien sûr on ne compte pas ceux qui naissent avec une malformation physique, c'est toujours difficile de trouver un bébé "beau" lorsqu'il est difforme..... Comment ça je m'éloigne de l'histoire ? Ha oui, en effet .....

Bref, pour en revenir au sujet principal, c'est-à-dire Akemi, la jeune fille vit le jour et put vivre ces premiers matins dans la belle (selon le point de vue) et grande ville de Paris, capitale Française. Il est évidemment qu'après cela, les vacances furent rapidement écourtées pour retourner au Japon, dans leur mère patrie. Il est étrange de penser qu'une jeune fille née de parents purement japonais ... puisse être considéré comme française par le droit du sol. C'est en partie à cause de cela que les Kazuho repartirent au Japon, à Tokyo plus exactement, de manière à inculquer à leur enfant les prémices de la culture japonaise. Oh bien sûr, à cette époque, cela n'est pas très important, mais Akio et Sakura voulait vraiment que leur fille soit une "Japonaise pure souche". Dès ses premiers mois, elle fut donc gâtée de plusieurs cadeaux typiquement japonais tel des yukata de toutes les couleurs. Évidemment, comme tous les nouveaux-nés, elle grandissait vite et de nouveaux habits venaient s'ajouter régulièrement dans sa garde-robe, tandis que ceux qui ne lui allaient plus étaient recyclés en tout ce qui peut servir, du torchon (pour les plus petits et les plus usés) aux oeuvres de charités (pour les plus "neuf").

En dehors de cela, il n'y a pas grand-chose à raconter sur les moments qui séparent la naissance de la petite Akemi jusqu'à ces sept ans. Elle a appris à marcher relativement tôt et à parler quelques mots un peu plus tard. Rien de bien extraordinaire en somme, peut être un peu plus en avance que les autres enfants de son âge. Le fait que son père soit un chercher dans le domaine de la biologie et sa mère dans le domaine de la physique quantique la faisait vivre dans un univers totalement scientifique de tous les côtés. Chaque coin et recoin de la maison étaient placardés de bouquins en tout genre, articles scientifiques, thèses d'étudiants..... Autant dire que les bibliothèques sont nombreuses dans le grand appartement familial. Bref, tout cela pour dire qu'au fur et à mesure du temps qui passe, la vie dans un environnement aussi méthodique et rationnel déteint forcément sur l'esprit d'une jeune enfant dont le cerveau est semblable à un vortex, absorbant tout ce qui passe près d'elle pour l'assimiler et le retenir. Et c'est là que l'on peut voir une différence entre les autres enfants du même âge. Peut-être était-ce là une particularité génétique, l'intelligence serait-elle inscrite dans notre génome ? Qui sait ? Une chose est sûre, la petite Akemi avait véritablement un Don pour l'apprentissage. Capable de retenir des choses complexes pour son âge, jusqu'à un certain point bien évidemment, elle faisait la fierté de ses parents et de ses professeurs de l'école primaire. Bon évidemment, dans la société japonaise, les études sont très dures, les élèves passent leur temps à travailler, c'est pas facile etc... Mais quand même, on voit qu'il y a une petite différence d'avec ses compagnons de torture d'infortune d'études.

Comme tous les enfants, Akemi a une imagination débordante ainsi que des idées farfelues et des grands rêves. Celui qui revenait le plus souvent était de vouloir devenir une Chasseuse de Trésor ! Les séries télés ont aussi beaucoup aidés à ça. Bref, vous vous doutez bien que je ne vous raconte pas ce détail juste pour le plaisir, mais bien parce que cela à une importance (je suis un narrateur expérimenté voyons). Donc, Akemi voulait découvrir des trésors et quoi de mieux pour en trouver que de partir à l'aventure ! Cependant, quand on est une enfant de 7-8ans à Tokyo, c'est pas le plus facile, les parents ne laissent en général pas sortir leurs enfants jusqu'à une certaine heure. Akemi décida donc de faire une petite fugue, bien que ce mot ne faisait pas parti de son vocabulaire à cet âge-là. Pas de viol, pas de mort, pas d'enlèvement, mais pas loin ! Tokyo est une grande ville, beaucoup d'habitant, beaucoup de voitures, mais aussi des camions. Si les termes "miracle" et "miraculée" ont été inventés, cela devait sûrement être en prévision de ce moment. Pas très loin de chez elle, après sa mini-fugue, Akemi fut percuté par une voiture, elle ne roulait pas très vite et ne se l'ait pas prise de plein fouet, mais un choc de ce genre aurait normalement tué un enfant. Le Destin, Dieu, la chance, appelé cela comme vous voulez, mais une chose est sûre, elle a réussi à s'en sortir. Vous connaissez les NDE ? Near-Death Experience ? C'est exactement ce qu'il s'est passé. Pas de grand tunnel avec une lumière blanche, mais un homme, un bel homme, en kimono noir et avec un sabre à ses côtés. Que faisait-il là ? Pure coïncidence. Qui était-il ? Aucune idée. Et Akemi n'eut pas vraiment le temps de l'apprendre, puisqu'elle fut secourue juste à temps. Pour elle, aucun doute, c'est cet homme qui a appelé à l'aide, mais tout le monde lui assure qu'il n'y avait personne qui ressemblait à sa description.... étrange n'est-ce pas ?


.oO Chapitre 2 : Les joies de la puberté Oo.

Comme vous avez pu vous en douter en lisant le précédent chapitre, Akemi a vu un Shinigami alors qu'elle était au bord de la mort. Évidemment, sur le moment, elle ne savait pas précisément ce qu'elle avait vu et ne comprenait pas pourquoi tout le monde disaient que ce n'était qu'une hallucination. Elle, elle était pourtant sûre d'avoir vu cet homme. Un bel homme aux cheveux noir de jais, à la carrure impressionnante et à l'attitude fière, portant un sabre à ses côtés, la regardant d'un air stupéfait et résigné en même temps. Il ne semblait pas méchant, loin de là, malgré l'aura de puissance qu'il dégageait. À cette époque, une telle tenue ne serait pas passé inaperçu, même à Tokyo, même pour des cosplayeurs, quelqu'un l'aurait forcément aperçu, alors pourquoi tout le monde affirment qu'elle a rêvé ce moment ? Sur le coup, elle n'y avait pas beaucoup pensé, mais au fil du temps, les hormones commencèrent à faire leurs effets et à force de passer et repasser le film de cette rencontre dans sa tête, il se passa l'improbable : un coup de foudre à retardement ! Akemi commençait à tomber amoureuse de l'homme qu'elle avait vu après s'être fait renversé. Surprenant et peu banal, elle ne pouvait toutefois pas en parler à ses parents. Elle trouve donc un moyen pour se rapprocher de lui. En effet, qui dit sabre, dit Kendo ! Ce n'était pas très féminin comme activité, mais Akemi avait envie d'en faire, ses parents acceptèrent donc à la condition qu'elle fasse également de la gymnastique, chose pour laquelle, elle ne rechigna pas beaucoup, après tout c'était un sport comme un autre. En tout cas, pour la réconforter de l'accident ( et pour son anniversaire), ses parents lui offrirent sa première montre.... Elle était simple, mais l'enfant fut plus que ravi de ce présent (qu'elle garde encore aujourd'hui).

Bien qu'elle fut jeune lorsqu'elle commença à prendre des cours, son intelligence et ses capacités naturelles de réflexions et de compréhension lui permirent d'avancer à grands pas dans les deux disciplines extra-scolaire qu'elle pratiquait. Précisons toutefois qu'elle n'avait que 9ans lors de ses débuts et qu'elle se débrouillait comme un chef. À l'école aussi d'ailleurs. Elle n'était encore qu'en primaire et encore deux ans à y rester, mais ses parents en décidèrent autrement.... Ou plutôt furent forcés de le décider. Comme beaucoup d'enfants doués à l'école, Akemi s'ennuie en cours, elle comprend ce qu'il y a comprendre beaucoup plus vite que les autres, elle travaille plus vite que les autres et du coup, n'a plus grand-chose à faire. Et comme tous les enfants qui s'ennuient .... Elle chahute! Du grabuge, elle taquine ses compagnons de classe, n'hésitant pas à faire les 400 coups avec les garçons plutôt que de rester avec les autres filles, voire même à se bagarrer. Bien que frêle, elle savait se battre comme une vrai sauvageonne, mais jamais méchamment. À chaque fois, elle prenait ça pour un simple jeu de récréation et c'est comme ça qu'elle en parlait à ses parents et aux professeurs. Tout ça pour dire que la décision fut prise de lui faire sauter une classe, de manière à accaparer son attention sur les cours plutôt que sur les bagarres de rues .... Et cela fonctionna ! Avec une légère baisse des notes, ce qui est normal, mais une assiduité stable, plus de souci... Pour le moment....

Depuis son accident et sa rencontre, peut-être imaginaire, avec ce bel éphèbe vêtu de noir et armé, elle avait sentit un changement en elle. Non, je ne parle pas de ses menstruations, mais d'un changement bien plus profond, au coeur même de son être. Ce changement était tout d'abord imperceptible, pourtant, au fur et à mesure que le temps passait, Akemi sentait qu'il y avait quelque chose en plus, de nouveau et qui ne semblait pas tout à fait normal. Mais où qu'elle aille, quoiqu'elle fasse, elle n'arrivait pas à retrouver cet homme.... Un type qui se balade en kimono et avec un sabre, ça ne court pas les rues ..... La jeune fille grandit, s'affirma, s'affina, se développa. Son visage s'amincit et devint plus adulte, tout son corps se métamorphosait petit à petit, transforma la petite jeune fille en belle jeune femme... Bien qu'elle n'eut encore que 13ans. Ses seins commencèrent à se développer bien assez tôt pour qu'elle eut un tour de poitrine à faire tourner les yeux des mecs.... Ce qui l'amusait beaucoup. Mais à cette époque là, ce qui l'amusait... C'était surtout le danger. Que je vous explique exactement ce qu'il se passe. Dans la petite tête de Akemi, il y eut une connexion relativement étrange qui fit naître une idée complètement tordue. Elle avait vu cet homme en noir alors qu'elle frôlait la mort, il l'avait regardé avec douceur et une pointe de paternalisme mêlé de tristesse. Donc, elle s'est tout naturellement dit qu'en frôlant la mort, elle allait sûrement le revoir ! C'est ainsi qu'est née une nouvelle casse-cou, bien qu'elle s'assurait de ne pas finir à l'hôpital, elle faisait tout et n'importe quoi pour avoir une montée d'adrénaline gigantesque et titiller la Grande Faucheuse.

Le résultat obtenu fut relativement proche de celui escompté, mais ce n'étais pas exactement ce qu'attendait Akemi.... C'est à 16ans qu'elle comprit ce qu'il se passait. On a beau être intelligente, il y a des choses auxquelles on ne peut pas penser immédiatement, surtout lorsque l'on a des parents aussi cartésiens que ceux de la jeune femme. Expliquons clairement les choses. Adrénaline plus hormones en ébullition plus sensation étrange persistante et complètement inexplicable, le tout mis au shaker pour bien homogénéiser et..... on obtient l'étrange capacité de voir les fantômes ! Eh oui, ce fut dur à comprendre et encore plus à réaliser, mais Akemi dut se rendre à l'évidence... Elle pouvait voir les esprits. Les premières fois s'étaient des sensations, comme si on l'épiait. Ensuite c'est devenu plus fort, puis une vision légèrement troublée à certains endroits pour finir par une personne bel et bien présente, mais que seul Akemi semblait voir... Elle n'en parla à personnes, ni à ses parents, ni à ses amis, de toutes façons ils ne l'auraient pas cru. Manque de chance, l'homme en noir n'était pas là... S'était-elle trompée ? Que nenni, elle avait bien raison ! Mais ça, elle ne l'apprit que plus tard, en même temps que l'existence de créatures passablement horribles et dégoutantes ..... Bien évidemment, la rencontre ne se fit pas du jour au lendemain, mais au fur et à mesure. Des fantômes qui disparaissent .... normal, ils devaient être partis au ciel, mais lorsqu'une créature semblable à un serpent se ramène et déchiquète l'un d'eux...c'est tout de suite moins normal .... et niveau anormalité, on a aussi le moment où cette espèce non-répertorié de reptile attaque soudainement la pauvre jeune femme sans défense. Enfin.... C'était sans compter de mystérieuses armes qui firent leur apparition, des sortes d'épées noires, moins grandes qu'un Katana, sans garde.... N'importe quelles personnes saine d'esprit aurait lâché l'épée pour courir se mettre à l'abri, mais au cas où vous ne l'auriez pas compris, Akemi n'était pas tout à fait saine d'esprit .... Dans son optique de "terrain de jeu géant" et dans sa quête de retrouver cet homme en noir, Akemi courut VERS la créature et non pas dans l'autre sens. C'était totalement suicidaire, totalement stupide et elle fut incroyablement chanceuse... Si l'on puis dire..... Une jeune fille d'environ 1m60 pour une quarantaine de kilo face à un serpent géant d'au moins 4mètres de long ... Je vous laisse deviner qui gagne.... Le vainqueur est bien évidemment le Shinigami qui passait par là, applaudissons notre grand gagnant ! Et vous vous doutez bien de quel Shinigami il s'agit ….

Nous passerons le combat sans importance pour nous consacrer sur ce qu'il s'est passé ensuite. Discussion très rapide entre le Shinigami et la jeune fille. Il l'aurait apparemment suivi et surveiller lors de ces escapades de folies et avait beaucoup apprécié la voir faire tant d'effort pour le retrouver, sans pour autant se montrer. Il ne lui révéla rien sur le Seiretei, la Soul Society ou le Gotei 13, l'a mettant en garde contre les Hollow, l'encourageant à continuer de pratiquer le Kendo et à vivre sa vie normalement. Pas très romantique, elle n'eut pas le temps d'en placer une, mais le fait d'avoir vu l'homme qu'elle recherchait depuis si longtemps suffisait à son bonheur. Leur rencontre fut courte, leur discussion tout autant, mais elle était heureuse. Maintenant qu'elle avait revu cet homme, maintenant qu'elle savait qui il était, bien qu'ignorant encore son nom... Alors, elle pouvait se consacrer sur les mecs de son âge et bien vivant cette fois.... Ainsi que sur ces étranges épées qui disparurent comme elles étaient venues, c'est-à-dire dans un rayon de lumière qui s'engouffra dans .... sa montre !


.oO Chapitre 3 : Deux ans plus tard et tout ce qui va avec Oo.

Cela fait toujours un choc de voir tout cela en une seule fois. Akemi avait tour à tour, en l'espace de quelques secondes, rencontré un esprit, un Monstre-serpent, fait apparaître des armes, rencontré l'homme qu'elle avait tant cherché, discuté avec lui et fait disparaître ses armes dans sa montre. Autant dire que ce n'était pas vraiment une soirée des plus banales. Bien évidemment, elle ne parla de cela à personne d'autres, gardant ce secret pour elle seule comme un véritable trésor qu'on lui aurait confié. Elle suivi les conseils du Shinigami, se méfiant des Hollow, ces horribles monstres, lorsqu'elle les entendait ou bien ressentait leur présence. Elle continua à prendre des cours de Kendo et de gymnastique, devenant bien meilleure qu'avant, ce qui rendait ses parents assez fiers. En cours, tout allait pour le mieux, elle était première de la classe et travaillait dur pour y arriver. Enfin dur .... C'était ce qu'elle faisait croire. L'énigme de la montre l'obsédait. Pourquoi ce simple objet, cadeau de ses parents, pouvait faire apparaître ces épées noires. Et pourquoi maintenant et pas avant ? Est-ce que la rencontre du monstre avait quelque chose à voir avec ça ? À moins qu'il ne s'agisse des fantômes ? Ou tout cela à la fois peut-être.....

Bien évidemment, en tant que fille de scientifique, elle s'intéressait énormément aux sciences, que ce soit biologie, chimie ou physique. Elle fit donc des recherches, elle avait besoin de savoir de quoi il s'agissait exactement, de savoir à quoi s'en tenir. Cela se solda par un échec magistral, il n'y avait pas grand-chose de concret que ce soit dans les livres ou sur le net sur des monstres ressemblant à ce qu'elle avait vu ou sur les Shinigami.... Enfin rien qui concorde avec ce que Akemi avait pu voir. Donc, en dehors des cours, des heures de travail et des heures de sports, la jeune fille s'était lancé dans un entraînement assez particulier. Le Shinigami ne lui avait pas conseillé de faire ça, mais il ne lui avait pas interdit non plus. C'est donc dans un coin à l'écart des regards que cette pimpante scientifique entreprit de comprendre avec exactitude l'utilisation de ces armes. Ce ne fut pas facile au début, mais en y réfléchissant longuement, la solution lui vint tout naturellement. Le meilleur moyen pour réussir à faire ce qu'elle voulait, c'était de recréer la situation qu'elle avait vécue, mais s'attaquer à une de ces créatures n'était pas vraiment une bonne idée.... Elle s'échina donc à tenter de reproduire avec exactitude ce qu'elle avait ressenti ce jour-là de manière à faire réagir son corps et ... sa montre.

Et non, elle n'y est pas arrivée du premier coup. Il lui fallut, en tout et pour tout, trois semaines pour arriver à un résultat concluant. Entre temps, elle s'était intéressée aux mecs de son lycée... et plus particulièrement à l'un d'entre eux. Lorsqu'elle recherchait son Shinigami, elle avait bien remarqué que les garçons n'étaient pas insensible à son charme, mais n'y avait jamais vraiment prêté attention... Maintenant c'était totalement différent. Étrangement, il ne lui fallut que quelques jours pour trouver LE mec "de sa vie" (pour ne pas dire du moment). Gentil, sympa, doux, tout plein de qualités, mais hélas gros pervers en manque. Mais ce ne fut pas pour lui déplaire finalement .... Rapidement, Akemi se découvrit une facette de sa personnalité dont elle ignorait encore l'existence. Avide d'érotisme et de sexualité, la jeune fille eut sa première fois assez rapidement et les autres suivirent durant un bon moment. N'allez pas vous imaginer non plus qu'elle est complètement accro au sexe, elle sait se contenir, mais en tout cas, elle aime beaucoup cette activité. De ce fait.... En l'espace d'environ deux ans, elle eut plusieurs petits amis différent, mais jamais deux en même temps (désolé les pervers) et expérimenta beaucoup de choses. Elle se découvrit aussi une attirance particulière et tout aussi intense pour la gent féminine, les préférant souvent aux hommes.

Ça c'était pour sa vie personnelle privée, pour ce qui est de sa vie encore plus privée, il est bon de préciser que durant ces deux années, elle avait réussi à maîtriser l'apparition de ce qu'elle aime appeler ses armes. Elle avait aussi appris qu'elles cachaient autre chose, des pouvoirs dont elle n'aurait jamais imaginé l'existence auparavant (bien que ce fut déjà difficile d'imaginer que sa montre pouvait faire apparaître deux épées....). Elle apprit aussi à se battre avec, toute seule dans son coin, et trouva une nouvelle sorte de jeu : la Chasse aux Hollow ! Oui y a quand même plus adapté à sa vie comme jeu, mais elle y prenait du plaisir à massacrer ces horribles bestioles qui grouillaient un peu trop. À côté de ça, pour sa vie scolaire, Akemi déménagea dans la ville de Karakura pour étudier les sciences, en particulier la biologie animale. Il semblerait qu'en plus de cela, la ville était envahie d'autres monstres, c'est fou tout ce qu'il peut y avoir quand même.... Je crois avoir fait le tour de ce qu'il y avait d'intéressant à savoir sur la jeune femme. Aujourd'hui, elle a 18ans, s'engage sur ses 19, et étudie tranquillement dans la ville. Son terrain de jeu ayant changé, elle s'amuse beaucoup à farfouiller dans les coins et recoins de son nouvel habitat pour y découvrir de nouveaux trucs sympa. Bien évidemment, elle est célibataire, cherche un compagnon ou une compagne (de préférence cette dernière) et des amis !


IRL & LECTURE DU RÈGLEMENT
Vérification de la lecture du règlement : [Validé par Natsuki Kurodo]
Age : bientôt 20années
Comment as-tu connu ce forum ? : top-site
Des choses à dire au staff ? : FLAGAGUEL u_u

Revenir en haut Aller en bas
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: Kazuho Akemi [[terminé]]   Ven 23 Sep - 19:17

Fiche Validée

_________________
Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
 

Kazuho Akemi [[terminé]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH OTHER WORLD :: B.O.W. ACCUEIL  :: Cimetière des personnages-
Bleach © Tite Kubo - Bleach Other World © Gentoku Yamiko
Toute reproduction même partielle est interdite !
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Bleach RPG