Première mission, premier incident. [Terminé]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Un lien avec un personnage déjà actif sur le forum ?
Alors opte pour un personnage prédéfini !



[Voir Liste]

Partagez | 
 

 Première mission, premier incident. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Première mission, premier incident. [Terminé]   Lun 29 Aoû - 20:05

Le haut de son uniforme sous le bras, et son zanpakto dans l'autre, Natsuki traversa comme un éclair les différents couloirs de sa division. Il profitait de chaque virage, durant lesquels il devait ralentir, pour enfiler ce qui lui manquait, à commencer par compléter sa tunique d'assassin. Par chance, les couloirs étaient vides de toute âme à cette heure-ci, épargnant ainsi au shinigami de se ridiculiser déjà à son premier jour en tant que Vice-Capitaine de sa Division. S'il s'y était attendu, à celle-là...

******************


A peine deux jours plus tôt, il avait reçu une lettre à son retour d'une mission d'infiltration, une lettre portant le sceau du Commandant en Chef lui-même. Qu'avait-il bien pu faire ? De toutes les réponses possibles et imaginables par son esprit fatigué d'une semaine sans sommeil, jamais l'idée d'une promotion ne lui serait venu : la lettre expliquait que la Capitaine Gentoku lui offrait la possibilité de devenir son Vice-Capitaine. Les yeux écarquillés, le shinigami était resté plusieurs instants figé devant la nouvelle. C'est bien au Capitaine d'une Division que revient le droit de choisir qui va le suppléer, non ? Alors pourquoi avait-elle fait la demande à lui en particulier ? Certes son dossier parlait de lui-même, mais il était loin d'être monstrueusement supérieur à ses collègues non plus, il le croyait du moins. Qui plus est, il n'avait jamais vraiment eu de contact rapproché avec sa Capitaine, pas plus qu'il n'était parti en mission en sa compagnie. Qu'est-ce qui avait pu justifier son choix dans ce cas ? La question flotta dans son esprit un long moment. Bien sûr, il était flatté d'une telle offre, mais avait-il la carrure d'un Vice-Capitaine ? Natsuki s'est déjà retrouvé à de nombreuses occasions à diriger des groupes d'hommes, mais qu'en était-il d'une Division entière ?

La seule conclusion à laquelle il pu parvenir fut qu'il aura ses réponses en temps et en heure. Cette offre, aussi inattendue qu'elle était, il ne comptait la refuser. Gentoku était une aussi bonne combattante qu'elle était sage, et elle avait toujours su mener fièrement sa Division et l'Omnitsukido. Si elle pensait qu'il méritait suffisamment le poste, alors il lui fera honneur et ne lui donnera pas tort.

********************


« Ouais, lui faire honneur... »
soupira Natsuki

Une bien belle résolution, mais ce n'était pas gagné. Il devait la rencontrer ce matin-là dans son bureau pour la prise officielle de ses fonctions de Vice-Capitaine... sauf qu'il était légèrement en retard. Pas trop en avance conviendrait peut-être mieux. Les événements s'étaient enchainés si vite après cette lettre... Le shinigami, encore sous le coup de la nouvelle, avait décidé de sortir en ville commander quelque chose à manger, avant de rédiger sa réponse positive. Puis il s'était simplement endormi chez lui, lové contre son oreiller qu'il n'avait pas vu depuis sa mission d'espionnage d'une semaine. Peut-être s'était-il un peu surestimé dans ses capacités, car lorsqu'il ouvrit les yeux, ramené à la réalité par la douce lumière des rayons du soleil au travers de sa fenêtre, près de 48 heures s'étaient écoulées. Et lorsqu'il le réalisa, son sourire innocent et frais du matin se transforma en une grimace mystifiée.

C'est ainsi qu'il se retrouva à cavaler dans les couloirs à moitié nu, alors qu'il n'avait plus que cinq minutes devant lui pour arriver. Son haut enfilé, ses cheveux étaient encore plus en désordre désormais, chargés d'électricité statique en plus d'être en bataille. Son élastique entre les dents et son katana dans le dos, Natsuki eut enfin les mains libres, et en profita pour s'arranger un peu. Il passa ses doigts fins dans sa chevelure bleuté, et les guida vers le bas pour les maintenir capturer dans l'élastique, en queue de cheval. Ce n'est qu'une fois arrivé dans le dernier virage qu'il freina totalement, le laissant face à la porte du bureau du Capitaine de la Deuxième Division, au bout du couloir.

Le nouveau Vice-Capitaine demeura ainsi quelques instants, à prendre de longues inspirations. Il n'avait encore réfléchit à rien de comment il allait se présenter. Pour lui dire quoi d'ailleurs ? Si elle l'avait choisit, elle savait déjà tout de lui. Ce qui était loin d'être son cas. En tant qu'espion, il avait collecté de nombreuses informations à travers le Monde Spirituel, autant sur le Seireitei que le Rukongai. Mais il n'avait encore jamais dû faire quoi que ce soit qui concernait de près ou de loin sa Supérieure. Tout ce qu'il en savait, c'était de ce qu'il avait pu voir d'elle en la croisant dans les couloirs de loin, ou lorsqu'elle s'adressait à toutes les troupes. Et donc, elle semblait quelque peu... froide, et silencieuse. Il était bien avancé... Loin de se laisser démonter pourtant, il emplit une dernière fois ses poumons, et s'avança. L'on a jamais deux fois l'occasion de faire une première bonne impression, il valait donc mieux pour lui qu'il ne se rate pas. Il s'inspecta brièvement alors qu'il approchait : sa tunique d'assassin était bien en place, sa ceinture correctement serrée, ses cheveux à peu près comme d'habitude, l'étui de son zanpakto bien attaché dans la diagonale de son dos, la garde orientée vers le bas. Il était fin prêt. Sa main frappa trois fois à la porte avant qu'elle ne l'ouvre, et lui permette d'entrer. Une fois dans son bureau, il regarda alors dans les yeux sa Capitaine, qui semblait l'attendre, puis s'inclina poliment.


« Bonjour Capitaine. Je suis Natsuki Kurodo, votre nouveau Vice-Capitaine. »

_________________
Ce que je déteste avoir raison...


Dernière édition par Natsuki Kurodo le Dim 2 Oct - 19:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Sam 10 Sep - 22:19

Une tête aux cheveux argentés était penchée au dessus d’une table basse qui servait de bureau semblait-il à la vue de la paperasse, bien que bien rangée, qui y trainait. La propriétaire de la tignasse claire semblait lire un dossier assez épais qu’elle avait en mains mais étrangement ses yeux semblaient clos. Dormait-elle donc assise tout en feignant de lire ? Point, cette attitude plutôt étrange que de garder les yeux casi-fermés était une habitude chez la jeune Taisho. Taisho ? Surprenant n’est-ce pas ? Mais la jeune fille ici présente était belle et bien la Capitaine de la Seconde Division. La cape blanche qu’elle arbore sur ses épaules n’était point là pour un effet décoratif mais était bel et bien présent pour affirmer son statut de Capitaine au sein du Gotei Treize.

Des secondes puis des minutes coulèrent lentement. La jeune Capitaine continuait sa lecture sans se presser comme si elle cherchait à tuer le temps. Elle tournait les pages de son dossier délicatement comme si elle craignait d’abimer celui-ci puis parcourait des yeux le contenu de la nouvelle page dévoilée avec autant de lenteur comme si elle avait du mal à comprendre ce qui était écrit. Le silence qui régnait dans la pièce rendait l’atmosphère bien lourde mais cela ne semblait aucunement déranger la Taisho. Et pour cause, la jeune Gentoku, c’est ainsi qu’elle se nommait, préférait le calme au bruit qui avait tendance à l’irriter.

Un reiatsu familier s’approchait à grande vitesse mais Gentoku Taisho continuait sa lecture malgré l’arrivée de celui qu’elle venait de désigner comme étant son bras droit et qu’elle attendait depuis un moment à présent. Elle tourna une nouvelle page puis parcourut celle-ci des yeux avec la même attitude apathique. On toqua trois fois à la porte et d’une voix qui était loin d’être chaleureuse mais qui était tout à fait naturelle venant de la Capitaine de la Ni Ban, elle invita le nouveau venu à entrer sans pour autant abandonner sa lecture. Elle leva la tête seulement lorsque que son nouveau Vice-Capitaine lui fit face. Elle le fixa de ses yeux à trois-quarts fermés qu’on n’en voyait pas la couleur des pupilles, alors que celui-ci la saluait à la règle avant de se présenter. En toute réponse, la Capitaine ferma son dossier dans un claquement à faire sursauter un endormi puis déposa délicatement l’objet sur la table basse avant de lancer d’une voix aussi monotone que précédemment.

- Kurodo Fukutaisho, tu es à l’heure mais … j’osais espérer que tu te présenterais bien avant l’heure fixée mais je me suis retrouvée à attendre en vain.

Voilà une autre chose d’habituelle chez cet étrange personnage : reprocher les autres de ses ennuis. Elle avait terminé bien avant l’heure déterminée sa mission précédente mais avait peu de temps pour s’engager dans une autre sans risquer de manquer le rendez-vous qu’elle avait fixé avec son nouveau Vice-Capitaine. Chose qui ne serait pas à son avantage, elle qui n’aimait pas faillir à son rôle de Taisho modèle. De ce fait elle s’était donc enfermée dans son bureau et s’était mis à relire un vieux dossier pour patienter. Et voilà qu’elle reprochait ce fait à son pauvre nouveau second.

Sans ajouter un mot de plus, la jeune Taisho se leva, attrapant son zampakuto qui était déposé à même le sol à sa gauche avant de se diriger vers la sortie, passant à côté de son Vice-Capitaine qu’elle invita à la suivre. Alors que les deux protagonistes longeaient la longue tressasse traditionnelle du bâtiment qui leurs était dédié, un membre de la Daisanbantai, le troisième escadron de l’ 'Onmitsukidou qui était chargé de la surveillance du Repère des Asticots, se présenta devant eux, un genou à terre.

- Mauvaise nouvelle Gentoku-taisho. Un hollow s’est infiltré dans la prison et nous avons perdu sa trace.

Yamiko, plissa légèrement les sourcils croyant à une mauvaise blague mais elle savait mieux que quiconque que les membres des Forces Spéciales ne s’abaisseraient pas à ce genre de bassesse. Non seulement car ils étaient des soldats des plus sérieux mais ils savaient ce qu’ils risqueraient à jouer à ce genre de jeu avec leur Taisho.

- Comment cela a-t-il pu arriver ? La Daisanbantai n’assurerait donc plus son devoir correctement ?

- Désolée Gentoku-taisho mais il semblerait que le hollow a la faculté de prendre possession d’un corps étranger et effacer son reiatsu ne laissant faire ressentir que celui de son hôte. Il a réussi à prendre possession d’un des nôtres lors d’une mission à l’extérieure et a attendu d’être à l’intérieur de la prison pour se révéler. Nous avons enfermés tous les prisonniers dans leurs cellules respectives et le hollow est sans doute parmi eux.

- Transmets l’incident au Capitaine Commandant mais rassurez-lui que nous allons régler le problème personnellement.

Cette algarade allait certainement entacher la réputation de l’ 'Onmitsukidou et cette idée était loin de plaire à la Capitaine. Se souciant plus de la réputation de son unité que du réel danger qu’ils couraient elle allait donc essayer de résoudre le problème avant que le Capitaine de la Première Division ne dépêche des membres des autres Divisions sur le lieu. En quelques shumpo, elle se retrouva à l’entrée de la prison, son Vice-Capitaine lui emboitant le pas. Les deux gardes présents les saluèrent alors qu’ils pénétraient l’intérieur de la bâtisse qui était entièrement vide malgré qu’un mélange d’odeurs des êtres vivants planait encore dans l’air, signe que l’endroit était encore peuplé il y a pas si longtemps. A l’ordinaire, aucune arme ne devait pénétrer l’enceinte du Répère des Asticots mais comprenant la raison de leur présence, les gardes ne leurs rappelèrent même pas à l’ordre. Les deux plus hauts gradés de la Ni Ban s’avancèrent jusqu’à l’endroit où se trouvaient les cellules. Le lieu se séparant en deux directions opposées, il fallait donc se séparer pour couvrir plus de terrain plus rapidement. Mais inquiète pour son Vice-Capitaine, bien que rien n’exprimait cet état à l’extérieur de son corps, Yamiko mit un certain temps avant de lancer d’un ton qui lui était coutume.

- Nous allons nous séparer. Montre-moi que tu mérites le poste que je t’ai accordé en restant en vie.

Elle prit ensuite la direction de gauche après avoir lancée cette phrase qui semblait bien dure mais qui implicitement ne l’était pas. En effet, en plus simple, elle venait juste de demander à son Vice-Capitaine de ne pas mourir mais à sa manière.

_________________


Dernière édition par Gentoku Yamiko le Dim 2 Oct - 19:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Dim 11 Sep - 14:18

Faire ainsi face à sa Capitaine était beaucoup plus impressionnant que ce qu'il avait pu imaginer. Bien qu'elle n'était qu'assise, un dossier sous les yeux, elle dégageait quelque chose de particulier, un mélange de respect et de crainte. Son regard demeurait impénétrable, le shinigami ne pouvait dire si elle l'observait réellement, ou même si elle était dotée du sens de la vue : il ne l'avait jamais vu ouvrir les yeux pour ainsi dire. Il ne l'avait pas non plus particulièrement fréquenté, c'est un fait, et ne pouvait pas par conséquent apporter une réponse sûre à sa question. Enfin, si elle lisait, c'est qu'elle devait bien voir quelque chose, d'une manière ou d'une autre.

Le dossier se referma soudainement dans un bruit sec, lequel ramena Natsuki à la réalité. L'espace d'une seconde, il avait craint être arrivé en retard, et en conséquent contrarié sa supérieure, sabotant ainsi sa tentative de faire bonne impression en moins de dix secondes. Mais bien que dénuée de toute chaleur, la voix de Yamiko le libéra d'un poids immense lorsqu'elle lui annonça qu'il était à l'heure.


« Je suis navré. J'ai toujours appris sur le terrain qu'une faute de timing pouvait être fatale, de ce fait je me suis toujours contenté des horaires conve... »

Le Vice-Capitaine s'excusait en toute sincérité, désireux tout de même de se justifier, mais s'interrompit dans sa phrase : Sa Capitaine, qui pendant ce temps là s'était levée en ramassant son zanpakto, n'en avait visiblement cure. Elle passa à côté de lui dans une indifférence totale, l'intimant simplement de la suivre d'un geste de la main. Les épaules de Natsuki s'abaissèrent, prises sous un poids invisible alors qu'il se murmura à lui-même

«  Eh bien... Ca commence fort... »

Il s'était attendu à recevoir son brassard de Vice-Capitaine, mais visiblement, cela devrait attendre. Ou alors y avait-il un endroit particulier pour officialiser sa promotion dans lequel elle l'emmenait ? Livré à l'inconnu, il n'avait d'autre possibilité que d'emboiter le pas de Yamiko.

Un léger bruissement de feuille, à peine plus lourd que celui produit par le souffle du vent sur les arbres, alerta Natsuki alors qu'ils arrivaient sur l'extérieur. Son regard se porta immédiatement sur la place où un instant après, un membre de l'Onmitsukidou s'y réceptionna, sa pression spirituelle complètement effacée. Ce dernier apporta un message alarmant. Yamiko prit très rapidement les directives, aussi le Vice-Capitaine se contenta d'écouter attentivement le messager, et d'analyser chacune des informations données. C'était une bien étrange affaire. Les cas révélant des hollow capable de posséder un shinigami étaient plutôt rares, et dans ces mêmes cas, il était aisé de les démasquer. Ce devait donc être un gros poisson.

Yamiko démarra au quart de tour, son shunpo l'avait déjà emmené bien loin de la terrasse où Natsuki resta quelques instants. Les traits insouciants et chaleureux de son visage s'étaient effacés à l'instant même où la nouvelle était tombée. Et c'est avec ce regard froid qu'il empêcha le messager de partir immédiatement. Sans un mot, il avait atterrit devant lui, et posa doucement son poing sur sa poitrine. L'instant d'après, Natsuki avait déjà disparut, sur les traces de sa Capitaine.

Bien qu'il était persuadé qu'elle l'avait fait, Natsuki avait voulu lui aussi s'assurer que ledit informateur n'était pas le hollow en question. Mais il était loin d'avoir son niveau. Aussi, pour parvenir à détecter la force spirituelle d'un individu apte et entrainé à dissimuler totalement son reiatsu, il lui était nécessaire d'établir un contact rapproché. Une fois confirmé qu'il ne s'agissait pas de la force spirituelle propre aux créatures masquées, il ne lui restait qu'à rejoindre sa supérieure, après avoir signalé au messager d'un hochement de la tête qu'il pouvait y aller.

Véritable déesse de la vitesse, Yamiko semblait être arrivée depuis de nombreuses secondes déjà lorsque son Vice-Capitaine termina son dernier shunpo légèrement en retrait derrière elle. Mais il n'avait pas le temps de s'émerveiller du talent de sa Capitaine, il était désormais en mission, et ses sens tous en alerte. Alors qu'il s'apprêtait à laisser son Zanpakto dans l'emplacement prévu à cet effet à l'entrée du Repère des Asticots, non sans avoir vérifié qu'aucun des gardes étaient possédés, il remarqua que la responsable de la Deuxième Division tenait toujours le sien dans la main gauche.


« Situation d'urgence oblige, j'imagine. » murmura Natsuki

Son zanpakto encore dans le dos, il s'avança à son tour. Une forte densité de résidus spirituels flottaient encore dans l'atmosphère, mélangés à celles de diverses odeurs d'origine humaine ne flattant pas vraiment les narines. Beaucoup de gens étaient ici il y a moins de deux heures, mais aucune trace de lutte : Le hollow devait se terrer plus loin. Restait maintenant à découvrir ce qu'il espérait trouver dans l'une des prisons de la Souls Society. Ce ne pouvait pas être simplement pour dévorer les résidents forcés des lieux, il aurait déjà été repéré si cela avait été le cas.

Attentif à ce qui se passait autour de lui, Natsuki suivait Yamiko à l'intérieur du Repère dans un silence religieux, seul le maternellement de leurs pas sur le sol résonnait sur les murs du cachot. Mais progressivement, le silence céda sa place aux murmures des prisonniers. Ils avaient peurs, cela se comprenait : un monstre était quelque part parmi eux, alors qu'ils étaient tous sans défense. Néanmoins, cette situation avait un avantage : cela les maintenait dans un état proche du silence, plutôt qu'extrêmement bruyant, qui rendait le passage moins dérangeant.

Arrivé à une birfucation, le Vice-Capitaine observa quelques instants les alentours, avant d'en arriver à la conclusion logique qu'il valait mieux qu'il se sépare de Yamiko pour débusquer plus rapidement leur cible. Alors qu'il se tournait vers sa partenaire de mission, celle-ci le devança en proposant d'aller chacun d'un côté. Le visage impassible, Natsuki hocha brièvement la tête, et partit de sur la droite d'un pas rapide.

D'abord à la recherche d'un corps, ou d'indices révélant un combat ayant eu lieu quelque part, le shinigami traversa les différentes zones de la partie qu'il avait à repérer en un minimum de temps. Sans s'attarder, un quart d'heure lui avait suffit pour faire le tour. Mais comme ce ne fut pas concluant, il dû se résoudre à inspecter les prisonniers un par un. Seul, il en aurait sans doute pour trois ou quatre jours, aussi il espérait que les renforts ne trainent pas en chemin. Ayant repéré à l'entrée de chaque zone les quartiers d
es gardiens, il commença par visiter celui du fond du Repère, où il était, dans lequel il trouva rapidement ce qu'il cherchait : le dossier des détenus. Chacune zone avait son registre, et c'était la seule chose qui permettrait à Natsuki de confondre le bon prisonnier. En effet, la plupart des cellules étant composée de cette fameuse pierre qui bloquait toute émanation de reiatsu, dans l'optique d'empêcher les détenus d'utiliser du kidô, il lui était impossible à son niveau de détecter l'aura de chacun. Comme le hollow pouvait effacer totalement sa présence, il ne lui restait que cette solution.

« Nom, prénom et date d'incarcération » questionna le nouveau Vice-Capitaine d'une voix égale devant la première cellule.

Le prisonnier dans sa cellule le regarda de ses yeux à la fois perplexe et effrayés. Le premier d'une longue série...
[justify]

_________________
Ce que je déteste avoir raison...


Dernière édition par Natsuki Kurodo le Sam 17 Sep - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Mar 13 Sep - 22:53

C’est des pas tranquilles que la Ni Ban Taï Taisho longea le couloir des cellules, prenant le temps d’analyser attentivement les reiatsu, au combien désagréables, qui l’entouraient. Un puissant sort a été jeté sur chaque cellule de sorte qu’aucun être à l’intérieur ne puisse recourir à son reiryoku donc se retrouver complètement privé de toute possibilité d’utiliser une quelconque capacité liée au pouvoir spirituel. Avec cette barrière magique, il était assez difficile de ressentir les reiatsu des détenus mais pas impossible pour une personne assez douée pour détecter les présences spirituelles. Chose que Yamiko maitrisait plus que parfaitement car si elle a adopté cette attitude étrange que de garder les yeux presque complètement clos, était pour cette raison entre autres. Se priver de la vue, permet de mieux percevoir ce qui nous entoure et la jeune Gentoku a, au fil du temps, réussi à développer une sorte de sixième sens comme les aveugles de naissance bien que sa perception était sans doute moindre car cette capacité ne lui était pas innée mais le fruit d’un entrainement de longue date et toujours en cours semblait-il.

Malgré le dégoût qui l’animait en ressentant tous ces reaitsu nauséabonds, la Capitaine continuait d’afficher ce faciès impassible qui lui était coutume. Elle avançait toujours avec autant de lenteur, le regard droit devant elle, ignorant complètement ces yeux malsains voir même vicieux qui la suivaient et les quelques paroles désagréables qui arrivaient jusqu’à ses oreilles. Ayant une idée derrière la tête, elle avait diminué volontairement son reiatsu, ne laissant percevoir que l’équivalent de celui d’un simple siège. Comme elle s’y attendait, malgré la présence de son haori qui démontrait son rang, les détenus commencèrent à s’exciter croyant avoir à faire à une capitaine bien faible assurément et qui plus est était de sexe féminin. Quelques uns restaient cependant bien calmes. Ceux qui avaient assistés à la démonstration du pouvoir de la jeune femme sans doute donc qui savaient quel genre de monstre elle était en réalité. Etant à la tête de la Seconde que depuis peu, la plus part des prisonniers s’étaient fait arrêtés par ses prédécesseurs ou par ceux des autres divisions de ce fait ils ignoraient qui elle était en réalité.

Une voix s’était élevée plus fort que les autres pour sortir des âneries bien salasses à l’attention de la jeune Capitaine et bientôt les autres tentèrent de l'imiter tels des écervelés qu’ils étaient. Un boucan infernal commença alors à régner, chacun voulant lever la voix plus haut que les autres alors que certains tapèrent sur les barreaux de leurs cellules. Avaient-ils donc oublié qu’un monstre avait pris possession d’un d’entre eux et risquait à tout moment de dévorer n’importe lequel d’entre eux ? « Que des idiots », pensa la Taisho alors qu’elle poursuivait son avancée aussi tranquillement et le visage toujours aussi neutre malgré que le degré de son irritation était à son apothéose. Jamais encore elle ne s‘est faite insultée de la sorte mais elle avait ce qu’elle désirait donc il ne lui restait plus qu’à passer à l’étape suivante de son plan.

Quelques pas plus loin, elle s’arrêta au niveau d’une cellule qui se trouvait à sa droite et où un prisonnier s’était accoudé aux barreaux de sa prison tout en crachant des phrases abjectes, son regard de psychopathe lorgnant la personne à qui étaient dédiées ses paroles méprisables et avec le sourire qui allait avec. Yamiko tourna tout doucement la tête pour fixer à sa manière l’imbécile et sans avoir eu le temps de comprendre quoique ce soit, deux doigts se retrouvèrent alors dans l’œil gauche de celui-ci. La Taisho venait de lui priver la moitié de sa vue avec son index et son majeur alors qu’elle lâchait le maximum de reiatsu qu’elle pouvait libérer. Le silence se fit net. Seul le cri d’agonie de celui qui venait de se faire borgne perturbait le calme que la jeune femme apprécia grandement. Un fin sourire bien mesquin qui ne présageait rien de bon se dessina alors sur les lèvres de la Capitaine alors qu’elle retirait ses doigts de l’orbite du prisonnier qui recula tout en hurlant de plus en plus fort, les deux mains couvrant son œil qui n’était plus tout en lâchant des jurons. Sans chercher à se débarrasser du sang qui maculait à présent sa main droite, Yamiko poursuivit son chemin, laissant l’autre à sa souffrance qu’elle considérait comme une punition juste et un bon exemple à montrer aux autres détenus. Elle était bien consciente que si un de ses semblables, peut-être même son propre bras droit, avait assisté à cette scène, elle compromettrait son poste de Capitaine car ceci était tout bonnement un acte indigne d’une personne de son rang. Mais pour elle, le résultat qui allait suivre justifiait bien son acte vil soit-il.

Plusieurs minutes plus tard, la Taisho se dirigea vers l'endroit où était sensé se trouver son Vice-Capitaine mais elle le croisa sur le chemin comme si celui-ci s'apprêtait à la rejoindre. Le reiatsu qu'elle avait lâché un peu exagérément de tout à l'heure l'avait sans doute alerté. Il était donc venu pour examiner la situation. Yamiko s’avança tranquillement vers son bras droit, son zampakuto dans sa main gauche comme d’habitude. Son reiatsu était retombé à la « normale » mais du sang était toujours visible sur sa main droite. Elle dépassa Natsuki de quelques pas avant de s’arrêter et sans prendre la peine de jeter un regard vers celui-ci elle lança d’un ton sec :

- On a plus rien à faire ici !

Sans un mot de plus, elle se dirigea vers la sortie et attendit son Vice-Capitaine dans l’espace qui servait de cours de récré aux détenus et par lequel ils étaient passés avant d’emprunter les couloirs des cellules. Alors que son bras doit lui était à la portée de vue, elle se tourna pour lui faire face, s’apprêtant à dégainer son zampakuto de sa main souillée par le sang de sa première victime. Quelque chose clochait chez la Ni Ban Taï Taisho. Bien que son reiatsu semblait stable, il n'était pas à son habitude de sortir la lame de son zampakuto avant même de se lancer dans un combat et pourquoi donc attaquerait-elle son propre Vice-Capitaine. Serait-elle donc posséder par le hollow qu’ils cherchaient pourtant à tuer ? …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Sam 17 Sep - 19:41

La tâche était pénible. Même si la plupart se montrait relativement coopératif sans que Natsuki ait besoin de leur mettre sous le nez un morceau de leur corps pour délier leur langue, il en avait pour un moment encore...

Bien qu'il procédait méthodiquement à ses interrogatoires, deux portes restaient ouvertes dans son esprit. L'une réfléchissait activement à une solution plus rapide et plus efficace, alors que l'autre restait à l'affut de la moindre émanation de Reiatsu étranger. S'il s'offrait volontairement en position vulnérable, à l'allure concentrée sur les dossiers qu'il avait sous les yeux, ce n'était que dans l'espoir d'attirer sa cible à lui. Lorsqu'elle mordra à l'hameçon, il sera déjà trop tard pour elle au moment où elle réalisera le traquenard.

Sauf que bien avant que le hollow recherché ne pointe le bout de son masque, un événement fit redresser soudainement la tête du Shinigami. Une puissante déferlante d'énergie spirituelle satura presque l'atmosphère autour de lui, à lui en hérisser les cheveux. Le quart de seconde après, le dossier qu'il avait entre les mains tomba seul sur le sol, l'unique bruit qui troubla le silence de la zone de ronde désormais vidée de toute présence. Natsuki avait immédiatement reconnu le reiatsu de sa supérieure, et se dirigeait aussi vite qu'il le pouvait vers la direction approximative de Yamiko, guidé par la trace de l'énergie. La décharge avait été brève, aussi deux options étaient à envisager : Soit le hollow a été occis en un temps dérisoire, ce qui n'était pas surprenant venant d'un Capitaine, soit le monstre masqué a mis à mal son opposant avec une facilité déconcertante. Si c'était le cas, alors il était clair que le Vice-Capitaine courait actuellement à sa mort.

C'est donc quelque peu soulagé qu'il vit Yamiko marcher tranquillement dans sa direction. Il termina son shunpo à environ un mètre face à elle, et s'enquit de la situation.


« J'ai senti votre vague d'énergie. Vous avez déjà trouvé et éliminé la... »

Pour la deuxième fois de la journée, et probablement pas la dernière de sa vie, Natsuki s'interrompit quand son Capitaine passa à côté de lui sans réaction aucune, comme s'il était inexistant. Il la suivit des yeux sans bouger le corps, avant que son nez soudain réagisse. Une odeur de sang. Faible, mais présente tout de même. Il se tourna vers elle au moment où elle lança de sa voix sèche et froide l'ordre de partir, ton qu'il encaissa avec l'indifférence la plus totale alors qu'il la parcourra des yeux. Il la suivait de près, et profita d'être dans son dos pour inspecter plus en détail la main droite de Yamiko. Il avait repéré le sang dessus, mais son observation plus appuyée lui fit vite remarquer qu'elle n'avait pas de plaie. Et les hollow ne saignent pas, à ce qu'il sache.

« Capitaine ? » appela-t-il sans résultat.

Quelque chose n'était pas normal, et il en eu rapidement la preuve. Toujours sur le qui-vive, le regard de Yamiko et son geste en direction de son Zanpakto furent un véritable signale d'alarme. Si le hollow était mort, comme elle semblait l'avoir annoncé, alors elle n'avait pas de raison de sortir son arme de son fourreau dans la prison, ou même de le sortir tout court. Et si... ? L'instinct de Natsuki lui hurla qu'il n'était pas en sécurité actuellement.

D'un shunpo, il bondit sur la Capitaine, et tapa du creux de sa main gauche le pommeau du Zanpakto de sa Capitaine alors qu'elle venait d'empoigner le manche. Tout en gardant appuie dessus, il projeta son pied en direction du visage de son opposant dans un coup fouetté, uniquement dans le but de la forcer à lâcher son arme et parer, ou du moins esquiver peu importe, tant qu'elle retirait sa main de son sabre. Dans le même élan, son deuxième pied quitta le sol et attaqua à son tour, alors que le Vice-Capitaine effectuait une sorte de roue aérienne afin de conserver la fluidité de son mouvement. Il changea de main d'appui sur le pommeau au cours de la manœuvre, et continua un flot d'assauts incessants. Ses coups étaient vifs, mais sa supérieure aussi. Bien sûr qu'actuellement encore, il ne souhaitait pas la blesser avant d'avoir saisit la globalité de la situation : il n'avait lancé l'offensive qu'uniquement parce que son l'instinct aiguisé l'y avait poussé, à tort espérait-il. Il réalisa bien vite qu'il avait intérêt à s'être trompé, car même s'il n'était pas encore au maximum de ses capacités, il doutait fort être capable de lui porter le moindre coup avec succès. Elle lui était supérieure, et si elle désirait dégainer, elle n'allait pas tarder à pouvoir le faire. Soudain, Natsuki se projeta en arrière d'un bond instantané, prit appuie sur sa main, pour finalement se rétablir sur ses jambes, à une distance sécuritaire de Yamiko. Il était certain que s'il était resté un seul instant de plus à son contact, elle aurait été capable de le tuer d'une frappe unique. En position de garde, et le visage sans émotion, il lança d'une voix neutre :

« Désolé si je me trompe Capitaine, mais je dois avouer avoir senti ma sécurité menacée quand nous sommes arrivés ici. »

Il ne relâcha pas sa position pour autant, et attendit une explication quelconque de sa supérieure, ou du monstre qui vraisemblablement l'habitait désormais.

_________________
Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Ven 23 Sep - 23:58

Avant que la jeune Gentoku ne puisse dégainer son zampakuto, son Vice-Capitaine rebondit à côté d’elle pour bloquer la sortie de la lame du fourreau. Ne s’attendant pas à une telle intervention de la part de son Second, la jeune Taicho resta figée un court instant et esquiva de justesse un coup de pied qui menaçait sa figure, se cambrant légèrement en arrière alors qu’elle se trouvait privée de pouvoir user son arme. Un autre coup de pied, digne d’un membre de l’Onmitsukidou qu’il était s’en suivit, la forçant à reculer légèrement mais elle ne paraissait pas vouloir abandonner son zampakuto, chose que son Vice-Capitaine semblait souhaiter. Ce dernier enchainait d’autres assauts, souhaitant absolument voir sa Supérieur lâcher son arme sans doute. Même pour elle, il était difficile d’esquiver les coups enchainés à la perfection de Natsuki, tout en ayant une main bloquée à tenir son précieux compagnon de combat. Elle aurait surement finit par en manger un si son Second, sentant certainement une contre-attaque possible de sa cible, n’effectua un bond en arrière pour se retrouver à une distance raisonnable d’elle.

Elle fixa un moment son Vice-Capitaine alors que celui-ci était sur la défensive tout en lui adressant la parole. Puis elle fouilla sous son kimono de sa main droite, l’autre étant occupée pour tenir son zampakuto, et sortit un brassard de Vice-Capitaine avec l’insigne de la Seconde Division, qu’elle tendit en direction de son Second sans un mot. On pouvait se demander où elle avait bien pu ranger cette chose. Vu la direction qu’avait emprunté sa main, de son soutien-gorge surement mais quoiqu’il en était, elle avait réussi à dissimuler l’objet sous ses vêtements.

Tout se terminait donc ainsi ? Exactement. Sa petite mise en scène n’était qu’un léger test à l’attention de son Vice-Capitaine qui avait su alors lui prouver qu’il était bien digne de la place qu’elle lui avait offerte. Elle n’était nullement possédée par un hollow et n’était pas assez nigaude pour engager un combat sérieusement et pour un simple test dans un tel endroit. Non seulement, ils risqueraient d’attirer l’attention des gardiens du lieu et en plus ils s’exposeraient à des réprimandes possibles de la part du Capitaine Commandant, chose qu’elle pouvait aisément s’en passer. Même si elle n’était pas à l’abri de quelque blâme présentement même, vu l’état dans lequel elle avait laissé un des détenus même si c’était pour le bien de ses semblables et peut-être même de la victime elle-même. Un œil contre des vies; osera-t-on donc lui reprocher un tel acte ? Peut-être aurait-elle pu éviter d’aller si loin mais elle avait besoin de jouer la « sadique » pour éveiller la peur cher l’être qu’elle cherchait.


▬ Flash Back : retour en arrière ▬

Le cri d’agonie de sa victime et le lâchement de reiatsu de sa part, avaient suscité, comme chez tous les autres détenus, la peur chez le hollow qui s’était alors trahi un court instant mais suffisamment pour se faire localiser par l’experte dans l’art de débusquer les « vermines ». Son plan avait fonctionné à merveille et ce fut donc des pas tranquilles qu’elle alla se poster devant la cellule où était enfermée la victime du hollow qu’elle débusquait. Elle fixa, le pauvre homme un moment avant de lancer d’un ton dénué d’émotion :

- Inutile d’essayer de sortir de ce corps car tu n’y parviendrais pas. Tu aurais dû apprendre à mieux connaître le lieu où tu te caches au lieu de s’y engager la tête baissée ainsi, tu aurais su qu’être à l’intérieur d’une cellule de cet endroit t’empêcherait d’utiliser ton reiryoku donc t’empêcher de sortir de ce corps mais … après tout, tu n’es qu’un parasite sans cervelle.

Puis elle tendit la paume de sa main droite vers le prisonnier.

- Bakudō no sanjū … Shitotsu sansen !

Trois pieux de lumière formant un triangle latéral, épinglèrent alors la cible sur le mur au fond de la cellule. Alors que le captif tentait de se débattre … futilement, la Taisho était allée rejoindre tranquillement son Vice-Capitaine et la suite vous le connaissez déjà.

_________________


Dernière édition par Gentoku Yamiko le Dim 2 Oct - 19:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Sam 24 Sep - 11:40

Parfaitement immobile devant sa supérieure, seule sa poitrine se soulevait encore, au rythme de sa respiration stable. La courte série d'assauts qu'il venait d'exécuter ne l'avait même pas mis en chauffe, aussi c'était impassible qu'il attendait une explication quelconque, ou le moment pour agir. Dans son esprit défilait à toute allure l'ensemble des possibilités d'action qu'il avait à sa disposition. Il soupesait chacune d'entre elles, et ce qu'elles impliquaient. Il essayer de se souvenir de ce qu'il avait apprit, de comment déposséder un hôte du hollow qui l'habite. Mais c'était une tâche qui était au-delà de ses capacités, même de celles de bien des Capitaines. Seuls le Corps Nécrologique, ou peut-être la Douzième Division, étaient à même de faire quelque chose. Le kido n'était pas le fort du Vice-Capitaine après tout, et il restait encore dubitatif quant aux inventions qui passaient légalement les portes de la Division scientifique. Tuer sa cible n'était pas une option, autant parce qu'il ne tenait pas à abattre Yamiko que parce qu'il doutait fortement en être capable, si la créature masquée acquérait la force de son hôte.

Il avait beau réfléchir, la seule chose qu'il pouvait réellement faire, c'était la retenir et la maîtriser en attendant les renforts. Assassin expérimenté, il connaissait suffisamment bien le corps humain pour savoir où trancher les tendons des muscles et comment briser de la meilleure façon les os pour immobiliser quelqu'un. Mais dans le cas d'un adversaire tout aussi expert que lui, et même bien plus, il doutait en être capable. Il doutait, mais n'allait visiblement pas avoir le choix.

« Ce n'est qu'un objectif après tout, alors tu le réussis, point final. » pensa le Vice-Capitaine

Et si … ?

En un instant, le fil de sa pensée se dénoua, laissant la dernière probabilité transmise par ses connexions synaptiques travaillant à plein régime se perdre dans le néant. En effet, un geste de la main de Yamiko refocalisa toute son attention sur elle. En même temps que celle-ci glissa sa main dans son kimono, lui tendit la sienne sur la poignée de son arme, prêt à dégainer.

Sauf que ce ne fut pas une arme ou une ruse de sa Capitaine. Elle tendit impassiblement le brassard de Vice-Capitaine de la Seconde Division à son nouveau bras droit, sans plus d'explication. Natsuki écarta doucement les yeux, ne sachant immédiatement pas quoi faire au vu de la tournure des événements. Il demeura observateur un instant encore, et concluant qu'il n'aurait droit à rien d'autre, se relâcha doucement. Il avança silencieusement vers Yamiko, et prit en main l'emblème du brassard.

Ainsi se termina la journée : aussi confuse que la matinée, mais pour des raisons différentes. Comme à son habitude le soir, Natsuki récupérait de sa mission dans un petit dojo de la division, en solitaire. Il effectuait de souples mouvements, suivant l'ordre apprit durant sa classe martiale, des gestes qu'il connaissait par cœur désormais. Il avait ainsi tout le loisir de faire le tri dans son esprit, de repenser à la journée passée. Qu'est-ce qu'il s'était vraiment passé d'ailleurs ? Il était certain que Yamiko allait porter une offensive contre lui. Et pourtant, elle s'était rétractée tout aussi vite, pour se contenter simplement de lui donner son brassard.

Natsuki accéléra ses mouvements.

Certes, maintenant, il était officiellement Vice-Capitaine de sa Division, mais après ? A quoi était-il vraiment engagé maintenant ? Ce n'était pas tant la nature ou la difficulté de son travail qui lui étaient matière à réflexion, c'était sa Supérieure, Yamiko Gentoku. Elle était froide, distante, et impossible à cerner. Il ignorait totalement ce qu'il pouvait bien avoir en tête. Les raisons de son comportement envers lui lui étaient vraiment obscures, et de ce fait, elle lui apparaissait comme imprévisible, ou alors très calculateur.

Chacun de ses mouvements claquait dans l'air désormais, et tous s'enchainaient dans une fluidité enivrante.

Dans l'instant, il n'avait qu'une certitude, c'est que si la situation continuait ainsi avec sa Supérieure, alors un jour il se retrouvera entrainé dans une situation où il ne s'en sortira pas. Mais étrangement, cette idée l'excitait plus qu'elle ne lui faisait redouter le futur. Il ne se laissera pas défaire si facilement.

Son dernier mouvement effectué, Natsuki resta immobile quelques secondes, avant de revenir à sa posture de départ. Les jambes légèrement écartées et les pieds parallèles, il se tenait droit, les poings dans le prolongement des cuisses. Puis il fit la moue, et remua son épaule droite. Il détacha alors le brassard et l'observa dans sa main. Il avait beau être assez légers, dans son style de combat, ce n'était rien d'autre qu'une entrave pour son bras. Il le jeta alors sans conviction dans un coin, et empoigna son zanpakto.


« Une dernier danse avant de rentrer, Tsuki ? » murmura le Shinigami

_________________
Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   Dim 2 Oct - 18:56

▬ Retour dans le présent ▬

Après avoir donné à son Second, le brassard qui lui revenait de droit maintenant qu’il était monté en grade, la Capitaine de la Ni Ban Taï se dirigea sans plus attendre vers la sortie de la pièce où elle ne souhaitait pas trainer plus longtemps. Qu’elle détestait cet endroit. Rien que de penser que des vauriens trainaient souvent ici et qu’elle était surement entrain de respirer l’air qui avait certainement visité les pommons de ces crapules, lui donnait presque envie de vomir. C’est donc sans une explication à son Vice-Capitaine sur ce qui s’était réellement passé qu’elle prit le chemin vers la grande porte qui menait dehors. Si il avait besoin de savoir, il n’avait qu’à se renseigner par lui-même en prenant connaissance du rapport qu’elle allait devoir faire au Capitaine Commandant par exemple.

Les deux gardes chargés de surveiller l’entrée de la prison étaient toujours fidèles au poste et semblaient étonnés de voir les deux shinigami sortir … sans blessure apparente ? Leurs yeux furent cependant attirés par le sang qui avait fini par sécher sur la main droite de la Capitaine puis l’un d’eux finit par demander d’une voix légèrement anxieuse :

- Vous allez bien Gentoku Taisho ? On a ressentit votre reiatsu jusqu’ici tout à l’heure. Je suis soulagé de voir que vous n’êtes pas blessée … sérieusement.

La jeune femme se tourna tout doucement vers celui qui venait de demander son état qui se raidit aussitôt tel un automate en apercevant le visage de la Taisho qui pourtant ne la menaçait pas de quelque façon que ce soit. Elle se contentait de le fixer de son regard « mi-clos » habituel avant de lui faire part de la situation sans même répondre à la question qui lui était posée. Elle lui expliqua qu’un prisonnier avait besoin de soin et lui donna le numéro de la cellule dans laquelle était enfermé le hollow vraiment stupide qu’ils cherchaient avant de reprendre son chemin à travers le parc qui cachait la prison dont l’emplacement exacte n’était connu par aucun membre des autres Divisions mis à part le Capitaine Commandant lui-même et peut-être son Second. C’était peut-être pour cette raison qu’aucun d’eux n’a été pressé à cet endroit comme elle l’avait pensé.

Alors que son Second était parti … s’entrainer sans doute, Demoiselle Gentoku, après avoir lavé le sang qui avait souillé sa main, s’en alla vers la Première Division pour faire son rapport au Capitaine Commandant ne souhaitant pas faire ceci par écrit, sachant qu’on risquerait tout de même de la convoquer pour une demande d’explication sur son geste que le Capitaine Commandant ne pourrait surement pas toléré. Et elle a eu bien raison car malgré sa tentative de raisonnement sur la nécessité de cet acte que le Capitaine en chef qualifia tout bonnement indigne d’une personne de son rang, elle eu tout de même droit à un sermon comme si elle n’était qu’une petite fille dont il fallait montrer le bon chemin à suivre. Bon, ce n’était que la énième fois qu’elle avait droit à ce même traitement et peut-être devrait-elle sérieusement songer qu’en agissant de la sorte, elle risquait de perdre son poste mais il faut croire que notre protagoniste était du genre à oublier vite ce qu’on lui reprochait. Manquerait-elle de maturité ou bien avait-elle une tendance sadomasochiste ? Mystère et boule de gomme. Tout en écoutant la leçon qu’on lui faisait, elle se disait qu’elle aurait dû se contenter d’arracher un doigt à ce détenu au lieu d’un œil, de cette façon, l’incident n’aurait peut-être pas pris une telle ampleur et lui aurait évité une telle remontrance dont elle n’avait que faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Première mission, premier incident. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première mission, premier incident. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH OTHER WORLD :: RPG WORLD :: SOUL SOCIETY :: Seireitei :: Gotei Treize :: Seconde Division :: Repaire des Asticots-
Bleach © Tite Kubo - Bleach Other World © Gentoku Yamiko
Toute reproduction même partielle est interdite !
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit