SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Un lien avec un personnage déjà actif sur le forum ?
Alors opte pour un personnage prédéfini !



[Voir Liste]

Partagez | 
 

 SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Lun 22 Aoû - 20:05


BLEACH OTHER WORLD
FICHE DE PERSONNAGE


NOM : Sanada
PRÉNOM : Mitsuki
SEXE : Féminin
AGE : Ne s'en souviens plus vraiment, mais dois tourner autour des 180 années.
GROUPE :Shinigami
RANG : Capitaine de la neuvième division du Gotei 13.


DESCRIPTION PHYSIQUE
Par où commencer ? Déjà, elle ne peut pas miser énormément sur la première impression qu'elle fait aux gens. On a déjà entendu des gens l'aborder comme une gamine naïve qui aurait perdu son doudou, ou encore la confondre avec une jeune fille de 14 ans. Ce n'est pas du tout le cas, car celle-ci est en réalité âgée d'au moins 180 ans, même si en apparence elle n'en fait pas tant. Son visage est rond, et ses traits délicats. Aucune agressivité n'est apparente dans ses traits faciaux ou dans ses yeux, il s'agit plutôt d'un air innocent et impassible qui peut s'y lire. Outre son apparence et son visage de jeune fille, quelque chose fait plutôt abstraction à ses airs innocents ; ses yeux. Ils ne sont pas colériques, ni même vengeurs, mais ils n'ont presque jamais démontré la peur non plus. On n'y voit pas grand chose, son regard reste dépourvu de toute émotion, on ne peut pas lire en elle comme dans un livre ouvert. Des traits fins, un petit nez et de superbes yeux bleus, un autre aspect de son physique qui ne passe pas inaperçu sont ses cheveux ; mauves. Il ne s'agit pas d'une couleur bien naturelle, mais il faut savoir que lorsqu'elle était vivante, ses cheveux étaient noirs. En se retrouvant à la Soul Society, ceux-ci ont changés pour cette couleur mauve, sans trop savoir pourquoi ni comment. Ils sont mi longs, bien que celle-ci les aient déjà portés un peu plus court qu'ils le sont.

Du haut de son 1 mètre 65, l'uniforme traditionnel de shinigami lui était beaucoup trop grand c'est pourquoi ses vêtements de shinigamis ne sont pas bien communs. En réalité, elle portait autrefois la robe de shinigami par dessus ses vêtements car c'était la marche à suivre, mais maintenant elle ne se fait pas prier pour porter ce qu'elle désire ( en ayant eu marre de toujours se marcher sur la robe ) Le plus souvent, elle porte un chandail blanc aux manches bleues marines lui laissant les épaules à l'air et sous lequel elle porte une camisole très simple a bretelles larges de couleur noire. Elle porte généralement avec cela une jupe courte, sans toutefois être osée, de couleur brune ressemblant à celle d'une écolière, avec les bas noirs montés jusqu'aux cuisses et une sangle de cuir qu'elle prend le soin d'attacher à sa jambe chaque matin pour y planquer aiguilles et matériel divers. Elle porte un pendentif au cou, le seul héritage qu'elle possède de sa mère.

Dans l'ensemble, Mitsuki est une jeune fille au teint assez pâle et qui ne sourit pas beaucoup, en fait elle ne démontre pas beaucoup d'émotions. Elle semble toujours en train de réfléchir, et semble toujours un peu absente, comme si elle pensait à quelque chose d'autre alors qu'elle fait semblant de vous écouter.


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
Mitsuki n'a pas toujours été aussi gentille. Avant sa mort, elle était la pire enfant qu'il pouvait être donné d'avoir pour une famille. Une jeune adolescente qui ne cessait de se plaindre de ci et de ça, et qui fuguait pour aller faire la fête avec ses copains. Une ado ordinaire, un peu rebelle, en fait. Elle le faisait de plus en plus souvent, non pas parce qu'elle en avait envie, mais parce qu'elle savait que cela attirait l'attention sur elle. Tsuki n'avait jamais été une vraie fêtarde, et pourtant elle s'entêtait à se quereller avec ses parents juste pour pouvoir aller fêter avec ses copains. Menteuse, manipulatrice & égocentrique, elle causait énormément de problèmes à sa famille, qui s'inquiétaient constamment pour elle car ils étaient constamment à sa recherche. Le jour de sa mort, Tsuki s'est juré de ne plus se comporter comme une idiote, même s'il était beaucoup trop tard pour demander pardon.

Le changement psychologique s'est réellement fait au cours des longues années qu'elle a passées en tant qu'âme, spectatrice dans sa propre ville. Regrettant de nombreuses choses la vie qu'elle avait vécue, elle s'est adoucie puis a abandonné ses habitudes d'agir impulsivement, puis elle a tout fait pour essayer de devenir une meilleure personne. Ses efforts ont portés fruit, puisque quelques années plus tard, elle n'était plus du tout la gamine stupide prête à se jeter dans la gueule du loup. Elle a prit sur elle même, afin qu'on la remarque cette fois pour sa personnalité, et non pas parce qu'elle recherchait l'attention. La nouvelle Tsuki est une jeune fille calme & détendue, qui ne se soucie pas des moindres problèmes de tout les jours. Elle est zen, du moins une bonne partie de la journée. Elle a encore quelques problèmes de sautes d'humeur, mais ceux-ci sont beaucoup plus modérées que par le passé. Elle dit maintenant la vérité, constatant qu'a plus rien a perdre. Changeant ses valeurs d'enfant capricieuse pour des valeurs de bonheur & de bienfaits, Tsuki finit par devenir une jeune fille équilibrée.

Ce qui ne lui enlève en rien le fait qu'elle possède une personnalité trouble, susceptible de s'éveiller à n'importe quel moment. En vérité, Tsuki est victime de ses pulsions ; et depuis qu'elle possède un zampakutô, il lui arrive d'avoir très envie de combattre. Cependant, elle n'apprécie pas disputer de combats sans raisons valables, et elle doit souvent maîtriser ses envies afin de ne pas causer de dégâts. Cela lui réussit assez bien pour le moment, puisqu'elle est toujours convaincue que personne ne sait pour ses pulsions de combat subites. Il lui arrive également d'avoir de fortes rages de sucre, ce qui lui donne un côté plus humain, bien qu'il soit sage de préciser qu'autrefois, elle détestait les confiseries et le sucre alors que maintenant, elle en raffole. Un grand sac de confiserie reste un moyen plutôt sécuritaire de gagner son amitié et sa confiance, puisqu'il lui est extrêmement difficile de faire confiance aux gens lors d'une simple première rencontre ; elle se méfie de tout le monde, des intentions cachées qu'ils pourraient avoir aux intentions meurtrières ; elle s'évoque n'importe quel scénario s'il fonctionne dans la situation.

En tant que capitaine de la neuvième division, Tsuki a apprit à adopter une attitude lui permettant d'exercer ses fonctions avec honneur & d'inspirer le respect à ses troupes même si elle à l'apparence d'une gamine. Cela a fonctionné assez bien, puisque lorsqu'elle est en service, elle hésite rarement à intervenir si quelque chose ne va pas à son goût où si on lui parle trop familièrement. Seul ses véritables amis peuvent l'appeler par son prénom, pour les autres, c'est Sanada Taïcho, ou Mitsuki-sama pour a qui elle fait confiance. Comme capitaine, elle n'est ni bonne ni mauvaise, elle n'est pas dans les plus amicales juste en raison de son apparence de jeune fille, mais elle n'est pas chiante pour autant. Elle aime le travail bien fait, et aime le rendre à temps. Elle n'aime pas donner l'impression qu'elle traîne de la patte, que ce soit elle où l'un des membres de sa division qui en soit la cause. Tsuki est exigeante, mais crois que cela est la base même de l'équilibre d'une division ; en ne l'étant pas suffisamment, on perd le contrôle. Ce qui ne risque pas de lui arriver, comme elle arrive à penser à tout et pour tout le monde, sans même qu'ils n'arrivent à savoir comment elle fait. On a l'impression qu'elle voit tout, des mauvais comportements de ses soldats aux bons côtés. Sa devise est ' Battons nous ensemble pour un monde meilleur ' et c'est d'ailleurs ce qui l'a hissée à travers les échelons pour devenir capitaine.


HISTOIRE
La famille Sanada, ayant fait de Karakura leur ville permanente depuis quelques années, ont décidé de fonder une famille. Après quelques mois de tentatives, la femme du nom de Michiko apprend finalement à son mari qu'elle est enceinte, et plusieurs mois après, on assiste à la naissance de la seule et unique fille de leur famille. C'est tout un honneur pour ceux-ci, même si Ujiyasu, le père, semble beaucoup moins ravi de cette nouvelle. Il est un homme rêvant de puissance & de fortune, et il aurait bien voulu avoir un garçon pour ainsi voir un avenir sûr pour l'entreprise qu'il vient de fonder. Après maintes discussions, il en conclut que cela ne sera pas si grave que sa fille en prenne les commandes, mais il la voit bien mal prendre les commandes d'une entreprise de construction dans les trente prochaines années. Sa décision cependant prise, il décide d'avoir un seul enfant ; Mitsuki, et de ne pas contraindre sa femme à en avoir un autre. Il ne peut hélas pas savoir que celle-ci ne vivra pas au delà de 16 ans parmi les mortels.

Les années passent, et Mitsuki commence a avoir un comportement exagérément chiant et désagréable, elle agit comme une véritable petite gamine gâtée, alors qu'elle n'a jamais été élevée en ce sens. Elle veut tout, le look, la gloire & la popularité, et elle est prête à tout pour se faire accepter par la petite bande populaire de son école. Choix que les parents ne semblent pas apprécier autant qu'elle, ayant vu le genre de fréquentations que cela représentait. Malheureusement, ils ne peuvent pas avoir le contrôle absolu sur la vie de leur adolescente de 14 ans, ils la laissent donc vivre sa vie d'adolescente pendant qu'elle le peut encore. Grave erreur, puisque 2 ans plus tard, ils regrettent maintenant de ne pas l'avoir empêche plus tôt. Les fréquentations de Tsuki sont douteuses, certains de ses amis ont de sérieux contacts avec la drogue, et ses parents commencent à croire que cette histoire pourrait aller trop loin. Alors que l'adolescente demande fréquemment la permission de sortir le soir et qu'elle se la voit refusée à chaque fois, elle commence à fuguer en sortant par la fenêtre de sa chambre & sort malgré l'interdiction des parents. Une vraie petite rebelle, mais elle n'est pas la seule, c'est ce que se disent les parents, pour dédramatiser la situation. Elle n'est qu'une enfant, qui a besoin d'apprendre d'elle même que ces fréquentations ne sont pas les bonnes.

Malheureusement, Tsuki mourra le soir de ses 16 ans, alors qu'elle avait obtenu pour la première fois la permission de se rendre à une fête que ses 'amis' donnaient pour l'occasion. Les autorités ont bouclé le périmètre & appelé les parents, leur annonçant la terrible nouvelle. Leur fille avait été retrouvée morte, les circonstances du décès n'étant pas encore très claires. On a retrouvé de la drogue près d'elle, on croit qu'elle a consommé quelque chose de dangereusement fort, de l'héroïne. Cela est confirmé lors de l'autopsie, mais il ne s'agit pas d'un meurtre ; elle l'a fait de son propre chef, probablement dans l'intention de faire comme les autres. ' Elle tremblait, avait expliqué le légiste. Elle n'avait probablement jamais pensé à le faire, mais la pression mise par les autres l'y a sûrement poussée. ' avait t'il déclaré. Une bien tragique nouvelle pour les parents, qui savaient depuis plusieurs années déjà que les fréquentations de sa fille la mèneraient à de tels résultats. Maintenant, leur fille était morte d'overdose, ils n'y pouvaient rien.

Tsuki voyait toute la scène d'où elle était, elle n'était enchaînée à rien, mais suivait constamment ses parents, où qu'ils allaient. Elle était toujours avec eux, comme si elle espérait qu'ils comprennent qu'elle était profondément désolée de leur avoir désobéi si souvent, comme si elle voulait qu'ils sentent ses regrets les plus profonds. Cependant, ils ne se sont jamais rendus compte de rien. Michiko s'est même suicidée, les remords étant bien trop grands pour qu'elle puisse se regarder dans le miroir sans se tenir pour coupable de la mort de sa fille. Ujiyasu tombe rapidement dans la dépression, et se renferme dans son monde, puis devient alcoolique. Plusieurs années plus tard, il est interné dans un institut psychiatrique pour de sévères problèmes psychologiques et psychiatriques. Plusieurs tentatives de suicide, sans succès. Il regrette sa fille et sa femme, sa vie est fini. Devant ces événements choquants, Tsuki culpabilise. Petit à petit, son âme s'enchaine à la maison familiale, d'où elle ne veut plus partir.

En tant qu'âme, Tsuki n'est plus aussi désagréable, elle change rapidement. Malgré tout, elle n'arrive pas à se défaire de la chaîne qui la rattache à sa maison, incapable de partir vers le royaume des âmes, dont elle ne connait même pas l'existence. Plusieurs années passent encore, et la maison est finalement vendue. La nouvelle famille qui y vit semble gentille, mais Tsuki nourrit énormément de rancoeur envers eux. Cela n'est guère suffisant pour se transformer en hollow, la personnalité de celle-ci ayant changé depuis sa mort, elle sait que la haine ne la mènera nulle part. Elle commence à observer chaque jour la vie que mène la famille, puis finit par devenir spectatrice à temps plein. La famille étant arrivée avec un bébé, quelques années plus tard alors que celui-ci commence à peine à marcher, il démontre des signes étranges lorsqu'il regarde dans certaines directions de la maison où il ne semble rien n'y avoir. Étrangement, Tsuki se rend compte que ces coins, sont les endroits où elle se trouve. Elle est sidérée, cet enfant peut voir les esprits.

Le temps passe, et l'enfant devient finalement un adolescent. Mitsuki n'a pas changé, ni dans ses habitudes ni dans son apparence. Lorsque celui-ci était enfant, elle s'était cachée afin de ne pas le perturber dans son apprentissage de la vie. Maintenant en âge de comprendre un peu mieux, elle sort de sa cachette. Elle avait raison, ce garçon la voyait. Il voyait tout, jusqu'à la chaîne qui la retenait à la maison. Il voulait l'aider, mais en était physiquement incapable. Ils ont commencé à parler, pendant des heures parfois, le soir. Celui-ci ayant appris son histoire, il lui arrive maintenant de lui apporter des fleurs, ce que personne n'avait fait pour elle depuis la mort de sa mère. Touchée par ce geste, elle finit par l'apprécier. Sans le savoir, il s'agissait des dernières années qu'elle passait ici. Un soir, un hollow a attaqué. C'était la première fois que cela se produisait, et celui-ci en avait après son âme. Celui-ci a attaqué la famille, puis l'a aperçue. Le garçon désirant protéger sa nouvelle amie, s'est interposé. Il est mort, mais avant même que la bête n'ait pu faire quelques pas en direction de Tsuki, à peine eut t'elle fermer les yeux pour ne pas voir l'horreur de ce qui lui arriverait, un homme possédant un katana s'est interposé pour tuer la bête. Il portait un uniforme noir, c'est tout ce dont elle se souvient. Celui-ci ayant remarqué la chaîne qui la reliait à sa maison, il s'est occupé de la libérer et de l'envoyer où elle devrait être depuis longtemps ; la Soul Society.

Arrivée dans un monde dont elle ignorait tout, Tsuki était seule au monde. Sur terre, elle avait eu ses parents avec elle pendant un moment, mais elle n'avait hélas jamais retrouvé sa mère alors que celle-ci s'était enlevé la vie. Celle-ci était en réalité devenue un hollow, mais Tsuki ignorait tout à propos des hollows, pour en avoir été victime uniquement une fois. Elle ignorait aussi bien que le hollow qui l'avait attaqué était sa mère, mais elle se souvenait que le monstre n'avait pas été tué ; il s'était sauvé. Elle avait appris plus tard que cet homme était un shinigami, dévoué à sauver les âmes comme elle de ces monstres, une profession noble, selon Tsuki. Cependant, elle ignorait que ceux-ci avaient également commencés en tant qu'âmes, et lorsqu'elle apprit ce détail par d'autres personnes du Rukongaï, où elle habitait désormais, cela lui donna envie de le devenir. Pour sauver des vies, ça valait le coup d'essayer. De plus, elle ne se sentait pas tellement chez elle ici, et elle avait envie d'essayer quelque chose de nouveau. Plusieurs années s'écoulèrent alors qu'elle nourrissait cette idée, mais personne ne semblait disposé à l'aider dans ses démarches, ou alors personne ne savait comment faire.

Quelques mois après, elle tomba sur un groupe de gens qui lui ressemblait un peu. Physiquement, ils faisaient à peu près son âge. Elle était âgée d'au moins 30 ans maintenant, mais elle n'avait toujours constaté aucun changement physique de son apparence. Excepté ses cheveux mauves, dont elle ne connaissait pas trop la provenance, mais qu'elle aimait bien. Ces jeunes désiraient eux aussi devenir shinigami, et Tsuki s'allia donc à eux pour commencer son apprentissage. Ils étaient 4, si on la comptait, à s'entraider pour y parvenir. Hadô, Kidô, Hakudo, furent des concepts abordés durant leurs rencontres, et ils s'y pratiquaient toute la journée, sans grand résultat.

Mitsuki a passé énormément d'années de sa vie à s'entraîner à ressentir l'énergie spirituelle, et à la manipuler. Ainsi, avec ses nouveaux amis, elle avait pu finir par apprendre quelques techniques basiques, pas très efficaces mais ils y arrivaient. Elle rêvait du jour où elle obtiendrait enfin son katana, le zampakutô comme ils l'appelaient. Celui-ci semblait renfermer des capacités spéciales, il n'était pas simplement une lame, mais elle n'avait jamais vraiment vu de quoi il en retournait. Elle ne savait pas non plus comment ça fonctionnait. Ce jour arrivait plus vite qu'elle ne l'aurait cru. Le jour où elle reçu son katana arriva enfin, au premier regard, elle ne voyait aucunement comment cela pouvait fonctionner. Elle continua néanmoins son entraînement, perfectionnant sa technique à l'épée toujours en essayant de comprendre et de voir au delà d'une simple lame. Ses efforts furent couronnés de succès, lors d'un rêve dont la nature lui reste confus mais dans une atmosphère glaciale inoubliable, elle avait finalement appris le nom de son zampakutô.

De ses amis, 2 reçoivent leurs zampakutôs dans le même mois, les autres commencent à perdre espoir. En eux, Tsuki ne peut sentir aucune énergie spirituelle vraiment forte, il leur faudra probablement encore du temps. Possédant maintenant leur zampakutôs et leur premières techniques, ils entament leur route vers l'académie des shinigamis. Une fois a destination, l'excitation prend le dessus, ils ne songent plus à leurs amis qu'ils ont laissés derrière, mais plus au début de quelque chose de grand. Tous trois sont retenus, pour leur plus grand bonheur. Les cours vont bon train, et avec l'aide nécéssaire, ils progressent rapidement, très rapidement dans le cas de certains. Tsuki en fait partie, son immense détermination à réussir y étant pour beaucoup. Elle se défonçait à l'entraînement, ne faisait que cela matin et soir, même lorsqu'elle n'en pouvait plus. Elle ne dormait pas beaucoup, consacrait son temps à apprendre et à réussir. Très vite elle progresse et monte en puissance, mais sa fatigue commence à lui faire perdre intérêt pour presque tout. Son regard est triste, dénué de toute la lumière et l'intérêt dans son regard ; elle ne souhaite plus qu'une chose, devenir plus forte. Elle n'a pas parlé à ses amis depuis des semaines, et elle a fait des progrès extraordinaires. S'étant pourtant résolue à ne plus se comporter méchamment, elle commence à regretter de les avoir abandonner. Lorsqu'elle revient vers eux, elle constate qu'ils n'étaient pas seuls. Ils avaient une petite bande d'amis, et celle-ci est trop timide pour s'interposer.

C'est lors de son premier épuisement général qu'elle à pu établir une meilleure connexion avec son zampakutô. Au point qu'elle retrouve l'énergie nécéssaire pour le réaliser, elle prononce son nom comme si elle l'avait toujours connu ; Pique, Shimobashira. Aussitôt, de grandes griffes de glace, extrêmement acérés, sont apparus sur ses mains. Ahurie, elle se rend également compte qu'elle ne ressent presque pas le froid glacé recouvrant ses mains. Découverte étonnante, elle ne savait pas qu'une telle chose soit possible. Les gens sont impressionnés par son amélioration, sur presque tout les points elle semble avoir prit beaucoup plus d'assurance et d'expérience. Il y existe encore quelques lacunes, mais elle semble capable d'utiliser des techniques plus hautes, parfois jusqu'au niveau 30 ... mais il y a toujours place à l'amélioration. Tsuki sort finalement de l'académie diplômée, et sait ce qui l'attendra prochainement : elle devra rejoindre l'une des divisions du Seireitei, en tant que nouveau shinigami. Cela l'emballe, et elle se penche vers la division 9, dont les tâches sont de publier les nouvelles des shinigami, ce qui semble être un point qui l'intéresse ; courir sur le terrain en quête de nouvelles fraîches et d'idées lui semble amusant, et c'est ce qu'elle obtient. Envoyée sur le terrain ici et là pour une nouvelle et une autre, Tsuki vit un rêve. Elle rencontre le vice capitaine, puis le capitaine, et est tout simplement en admiration devant eux. Ils sont tellement forts, et ils ont tellement la classe. C'est là qu'elle décida de faire de son mieux pour les servir, et de toujours rendre le travail le mieux fait possible. Ainsi, elle obtient la reconnaissance de ses supérieurs.

Ses amis finissent diplômés un peu plus tard qu'elle, ayant tardé à découvrir leur shikai. ils rejoignent d'autres divisions, ainsi Tsuki est de nouveau éloignée d'eux. Elle apprendra finalement leur mort 6 mois plus tard, dans une mission qui avait mal tourné, impliquant leur deux divisions respectives. Celle-ci culpabilise de ne pas avoir pu être là pour les protéger, et prend beaucoup de temps à s'en remettre. Malgré tout, elle se promet de devenir plus forte pour pouvoir protéger les autres lorsqu'elle le pourrait. Elle désirait plus que tout pouvoir bâtir un monde où on ne verrait pas ses amis mourir parce que personne ne peut faire quelque chose pour les aider. C'est ce qu'elle réussit à faire, lorsqu'elle atteint l'âge d'environ 120 ans.

Alors qu'elle a faillit perdre un combat important, celle-ci décide de tout mettre en oeuvre pour développer le bankai. Technique dont elle a entendu parler à l'académie, mais qui est également nécéssaire pour devenir capitaine, un poste qu'elle commence à convoiter de plus en plus. Ne serait-ce que vice capitaine, elle apprécierait. Cette position permettait tellement de pouvoir protéger plus de gens encore, elle devait absolument s'y hisser. Cela lui prendra 10 ans pour maîtriser le bankaï, 10 longues années de missions la journée et d'entraînement en soirée. Tout ce temps pour finalement découvrir l'ultime technique de son zampakutô, alors qu'elle su pour la première fois quels mots prononcer. Kurushimeru, Shimobashira. Elle obtient finalement son bankai, lui offrant maintenant la possibilité d'évoluer en siège. Elle devient rapidement troisième siège de sa division, pour sa plus grande fierté d'avoir grimpé quelques échelons.

Les temps qui suivent furent difficiles, la difficulté des missions que l'on lui confiait avait été augmenté, et elle n'avait pas toujours l'impression d'avoir assez récupéré. Évidemment, elle faisait de son mieux à chaque jour sur le champ de bataille, et cachait sa fatigue aux membres de son équipe. Malgré tout, elle était toujours là pour les couvrir en cas de difficultés. Depuis l'obtention de son bankai, Tsuki ressentait de lourds changements sur son humeur et sa psychologie, elle avait parfois des façons de penser qui n'étaient pas la sienne, des pensées un peu trop sombres pour lui appartenir. Elle avait l'impression que l'esprit de son sabre s’immisçait lentement dans son âme, ainsi elle développait des traits de personnalités nouveau. Un peu comme si ils fusionnaient, et elle s'y est abandonnée. Elle commença les jours suivant à ressentir de curieuses pulsions, des envies de combattre. Cependant, elle n'avait pas l'habitude de vouloir combattre sans raisons, et toute raison était devenue bonne pour se battre. Les gens ne la reconnaissaient plus, combattre était devenue une passion. Elle aimait la mort, elle qui l'avait toujours crainte. Quelques mois plus tard, ça c'est calmé. Elle reprit le contrôle sur ses pulsions et apprit à les combattre lorsqu'elles se faisaient sentir. Elle commençait également à ressentir une force nouvelle en elle .. comme si enfin elle n'aurait plus rien à retenir.

Cela prit encore quelques dizaines d'années avant que le poste qu'elle convoitait se libère, le poste de capitaine de la neuvième division. Ayant obtenu le bankai et ayant eu le temps de perfectionner toutes ses techniques, elle espérait avoir de bonnes chances d'être retenue. Elle passa l'examen, devant le capitaine commandant du gotei 13, en tant qu'une shinigami qu'il ne connaissait pas beaucoup et qu'il n'avait pas eu souvent la chance de croiser. Pourtant, il fut satisfait de ce qu'elle avait à lui montrer comme compétences, et après un délai de quelques jours de réflexion, il la convoquait pour lui annoncer qu'elle avait été choisie. Par vote ou par décision personnelle, elle l'ignorait, mais elle était honorée de ce choix. Les gens de sa division ont accueilli la nouvelle assez bien, trouvant que la jeune fille à l'âme pure qu'elle était avait l'étoffe d'être capitaine de leur division, elle compte bien le leur prouver.


IRL & LECTURE DU RÈGLEMENT
Vérification de la lecture du règlement : [Validée par Gentoku-sama]
Age : 18
Comment as-tu connu ce forum ? : Par Bleach Dating =)
Des choses à dire au staff ? : Hello ? =)



Dernière édition par Mitsuki Sanada le Mer 7 Sep - 22:48, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gentoku Yamiko:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::
avatar
:: Fonda.| Ni Ban Taï Taisho ::

Localisation : QG de la Seconde Division
Emploi/loisirs : Traquer & Exécuter
Humeur : Froide

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
60/100  (60/100)
: : Habilité en Combat ::
61/100  (61/100)
:: Expériences ::
16/100  (16/100)


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Lun 22 Aoû - 20:26

Mizuke ... Bienvenue à toi et bon courage pour la suite ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t7-ni-ban-tai-taisho
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Mar 23 Aoû - 14:38

    Merci ! =)
    Je termine au plus vite ^^

    EDIT : terminé =D
Revenir en haut Aller en bas
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Mer 24 Aoû - 18:02

Quelques points sont à revoir sur la fiche :

°
" La famille Sanada, établie à Karakura depuis quelques années, ont décidé de fonder une famille "

Je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi le sens de la phrase ^^". Le couple Sanada a choisit de donner naissance à Karakura à leur fille, ou la famille Sanada a décidé de rester vivre pour toujours à Karakura ?

° Concernant le katana : le zanpakto est donné à l'académie des shinigami ( certains l'avaient déjà avec eux avant ) et prend une forme particulière dans les mains de son possesseur. L'esprit d'un zanpakto est le reflet de l'âme d'un shinigami, ce qui explique que certains l'ont vu dans leur sommeil ( comme ton personnage, ou Histugaya ). Autrement dit, un zanpakto que personne ne possède n'est qu'un simple morceau de ferraille, et il ne peut pas apparaître physiquement du jour au lendemain auprès de " son " shinigami.

° Enfin, il y a passage de l'histoire dont j'aimerai que la forme soit revue, celui entre
" Elle n'avait pas rêvé " et " Elle repart étudier, et s'entraîner " .

Le début est rédigé à l'imparfait, puis soudainement, le temps devient celui du présent quelques lignes, avant de retourner vers une conjugaison à l'imparfait.

Bon courage pour la suite ^^.

_________________
Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Mer 7 Sep - 22:49

    J'ai corrigé
    C'est gentil d'avoir fait remarquer, on ne voit pas toujours ces petites erreurs dans la foulée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Natsuki Kurodo:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::
avatar
:: Staff | Ni Ban Taï Fukutaisho ::

Humeur : Détendue

Feuillet De Personnage
: : Reiatsu ::
40/100  (40/100)
: : Habilité en Combat ::
46/100  (46/100)
:: Expériences ::
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Jeu 8 Sep - 19:43

[ Fiche validée par Natsuki Kurodo ]

Bienvenue sur le forum ^^

_________________
Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-other-world.1fr1.net/t6-natsuki-kurodo-vice-capita
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    Jeu 8 Sep - 19:47

    Merci ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

SANADA Mitsuki - Battons nous ensemble pour un monde meilleur - Kyu Ban Tai Futur Taîcho ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH OTHER WORLD :: B.O.W. ACCUEIL  :: Cimetière des personnages-
Bleach © Tite Kubo - Bleach Other World © Gentoku Yamiko
Toute reproduction même partielle est interdite !
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit